Caractérisation fonctionnelle de deux acteurs de la différenciation terminale épidermique : cornéodesmosine et dermokine

par Emilie Leclerc Moussie

Thèse de doctorat en Gènes, cellules et développement

Sous la direction de Marina Guerrin.

Soutenue en 2010

à Toulouse 3 .

  • Titre traduit

    Functional characterization of two players of terminal epidermal differentiation : corneodesmosin and dermokine


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La barrière épidermique, fonction vitale pour l'organisme, est assurée par la couche cornée de l'épiderme. Celle-ci est constituée de cornéocytes, cellules mortes correspondant au stade ultime de la différenciation kératinocytaire. Au cours de mon travail de thèse, j'ai caractérisé la fonction de deux gènes fortement exprimés par le kératinocyte granuleux, dernière cellule vivante de l'épiderme, et donc potentiellement impliqués dans la fonction barrière : Cornéodesmosine (CDSN) et Dermokine (DMKN). La CDSN est une protéine adhésive spécifique des cornéodesmosomes, structures jonctionnelles responsables de la cohésion de la couche cornée. Afin de confirmer l'importance de la CDSN in vivo, nous avons développé deux modèles KO Cdsn dans l'épiderme murin, l'un constitutif et l'autre inductible. Ainsi, nous avons montré que la Cdsn est indispensable pour le maintien de la cohésion de l'épiderme et l'intégrité du follicule pileux, en conférant au cornéodesmosome sa résistance mécanique. Le gène DMKN code pour 4 familles de protéines de fonction inconnue : alpha, beta et gamma, sécrétées et d'expression épidermique ; delta, intracellulaire et ubiquiste. Par un criblage en double hybride chez la levure, nous avons identifié la petite GTPase Rab5 comme partenaire de DMKNd. Des expériences dans des cellules HeLa nous ont permis de montrer que la DMKNdelta est impliquée dans les étapes précoces de l'endocytose et qu'elle est capable d'activer Rab5 en stimulant sa liaison au GTP. L'ensemble de ce travail constitue une avancée dans la connaissance des mécanismes fondamentaux de la cornification et permettra de mieux comprendre les mécanismes physiopathologiques associés à ces protéines.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (223 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 203-223

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2010 TOU3 0126
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.