Coordination et réactivité des ligands bifonctionnels, une étude théorique

par Maxime Mercy

Thèse de doctorat en Physicochimie théorique

Sous la direction de Laurent Maron.

Soutenue en 2010

à Toulouse 3 .

  • Titre traduit

    Coordination and reactivity of bifunctional ligands, a theoritical study


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'étude théorique de deux types de ligands bifonctionnels a été menée par la méthode de la fonctionnelle de la densité (DFT). La première étude, effectuée en collaboration avec une équipe expérimentale, met en avant le mode de coordination de ligands Z supportés par des ligands ambiphiles sur des complexes métalliques d10. Notamment, nous avons étudié la nature de l'interaction métal-acide de Lewis à l'aide d'une combinaison de plusieurs méthodes théoriques (OM, NBO, AIM). La variation de cette interaction a été étudiée par la modulation du centre métallique (métaux du groupe X et XI) ainsi que du ligand (triphosphine, diphosphine) et de l'acide de Lewis (atome du groupe XIII). La deuxième partie concerne l'étude de la réactivité en polymérisation des oléfines d'un complexe à géométrie contrainte possédant un ligand phosphazène directement lié à un fluorényle ou un indényle. D'une façon prédictive, nous avons exploré les profils réactionnels de différents complexes d0 (Zr, Y, La, Eu). Nous avons montré la forte influence des facteurs stériques engendrés par les ligands, et aussi par le rayon métallique.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (196 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 189-196

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2010 TOU3 0086
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.