Les rapports tridimensionnels de la base du crâne et du massif maxillo-facial : intérêts en orthodontie et anthropobiologie

par Arlette Oueiss

Thèse de doctorat en Anthropobiologie

Sous la direction de José Braga, Jacques Faure et de Pascal Baron.

Soutenue en 2010

à Toulouse 3 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La littérature accorde un intérêt soutenu à l'étude des relations entre la morphologie basi-crânienne et les dysmorphies maxillo-faciales ou les malocclusions. Le but de ce travail est double : d'abord nous voulions analyser la forme basi-crânienne et ses rapports avec les schémas maxillo-faciaux ou les malocclusions. Ensuite nous voulions analyser la morphologie maxillo-faciale et ses relations avec les malocclusions. Nous avons utilisé les données scanner de 312 patients sélectionnés comme ayant des pathologies importantes " limite chirurgicale " et analysé ces donnée par deux méthodes : les procédés de la morphométrie géométrique et une analyse maxillo-faciale spécifique élaborée à Toulouse. Nous pouvons conclure à propos des deux principales questions : * La configuration basi-crânienne n'est pas significativement corrélée avec les différents types de malocclusion, elle reste très stable et elle ne joue aucun rôle étiologique dans le développement des malocclusions. * Au contraire, des schémas maxillo-faciaux spécifiques correspondant aux différentes malocclusions peuvent être décrits avec précision.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (294 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 281-294

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2010 TOU3 0027
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.