Etude des effets d'une irradiation continue à très faible dose de rayonnements gamma sur la longévité et le système immunitaire de la souris SJL/J

par Laetitia Lacoste-Collin

Thèse de doctorat en Physiopathologie

Sous la direction de Monique Courtade-Saïdi et de Bernard Pipy.

Soutenue en 2010

à Toulouse 3 .


  • Résumé

    Nous rapportons les effets d'une irradiation gamma chronique délivrée à la dose de 10 cGy par an sur la longévité des souris SJL/J (souche à forte incidence de lymphomes) et sur différents paramètres biologiques. L'irradiation entraîne un allongement non significatif de la survie globale (ST50 : 404 jours versus 386 jours chez les témoins) et de la survie spécifique (ST50 : 417 jours versus 397 jours chez les témoins), une stimulation de l'immunité cellulaire anti-tumorale (augmentation significative des taux de cellules NK CD49+ spléniques à 28 semaines, p = 0,01 et à 32 semaines, p = 0,02) ainsi qu'une diminution de l'indice de prolifération des cellules tumorales à 42 semaines (p=0. 01). Ces résultats fournissent une preuve supplémentaire de l'absence d'effet délétère d'une irradiation gamma continue à très faibles doses sur la survie et contribuent à la remise en question de la validité de la relation linéaire sans seuil pour estimer le risque carcinologique de ce type d'irradiation.

  • Titre traduit

    Effect of continuous irradiation with a very low dose of gamma rays on life span and the immune system in sjl mice prone to b‐cell lymphoma


  • Résumé

    We report the effects of a continuous gamma-rays 10 cGy per year on life span and immune parameters of SJL/J mice (a mice strain prone to B-cell lymphoma). This kind of irradiation led to a slight non significant lengthening of total survival (ST50 : 404 days versus 386 days in controls) and survival with lymphoma (ST50 : 417 days versus 397 days in controls), an enhancement of the immune cytotoxicity (NK CD49+ cells significantly increased at the age of 28, p = 0,01 and 32 weeks, p = 0,02) as well as a decrease of tumoral cell proliferation at 42 weeks (p=0. 01). These results appear as additional evidence in favor of the lack of adverse effects of very low doses of gamma-rays on life span and contribute to raise doubt on the validity of using the linear no-threshold dogma for evaluating the carcinogenic risk.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (126 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 111-126

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2010TOU30002
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.