La communication de l'incertitude : signification et choix des probabilités verbales dans le contexte légal

par Marie Juanchich

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Denis J. Hilton et de Gaëlle Villejoubert.

Soutenue en 2010

à Toulouse 2 .

  • Titre traduit

    Uncertainty communication: Meaning and choice of verbal probabilities


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les probabilités verbales (e. G. , "il y a une chance", "il n'est pas certain") sont des quantificateurs linguistiques de l'incertitude. Elles constituent le mode de communication privilégié de l'incertitude, au quotidien comme dans des situations critiques, tant pour les novices que pour les experts. Leur signification est le plus souvent considérée comme étant contenue dans la probabilité numérique floue qu'elles communiquent. Une perspective alternative affirme cependant l'existence d'une seconde propriété-directionnalité. Ainsi, les probabilités verbales susciteraient une focalisation attentionnelle qui peut être dirigée soit sur l'occurrence ou sur la non-occurrence de l'événement qu'elle qualifie (e. G. , "il y a une chance" \emph{vs. } "il est improbable" que le suspect soit coupable). L'objectif majeur de cette thèse consistait à mettre en perspective ces deux conceptions des probabilités verbales. Nous avons étudié ces deux propriétés (la signification numérique floue et la directionnalité) ainsi que la relation qu'elles entretiennent, en considérant successivement le récepteur et le locuteur d'une situation de communication. L'objectif secondaire de ce travail était d'étudier les déterminants du choix des probabilités verbales. Nos études ont été menées dans un contexte légal dans lequel l'incertitude portait sur la culpabilité d'un suspect. Les résultats des travaux menés montraient que la directionnalité des probabilités verbales était perçue au delà de la probabilité qu'elles communiquaient. De plus, les résultats montraient que la signification numérique floue des probabilités verbales prédisaient la directionnalité, ces deux propriétés étant déterminées par la probabilité d'occurrence de l'événement. Finalement, le choix de la directionnalité des probabilités verbales était caractérisé par une forte prédominance des expressions positives alors que les probabilités verbales négatives étaient réservées à des situation impliquant des processus de comparaison. En somme, ce travail contribue à enrichir les connaissances sur la communication de l'incertitude, en montrant l'importance du contexte sur la signification et le choix des probabilités verbales.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (351 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 221-249

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.