Médiatisation de l'histoire : contribution à la définition du concept de document

par Josiane Senie-Demeurisse

Thèse de doctorat en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de Viviane Couzinet.

Soutenue en 2010

à Toulouse 2 .


  • Résumé

    La popularité de l’Histoire en France est indéniable. Cet engouement se traduit par une importante médiatisation à travers la presse, la radio, la télévision et l'internet. Développée dans les universités elle est ainsi diffusée auprès d'un large public. Le passage de la sphère scientifique à la sphère médiatique pose le problème de l'écriture. Le document, matériau servant à la fabrique d'un savoir producteur de connaissance échangée entre pairs, trouve également sa place dans la diffusion plus étendue d'une « histoire racontée ». Ce changement d'espace communicationnel induit-il une manière différente de le travailler ? Les écrits de vulgarisation présentent un récit scripto-visuel de l'histoire où texte et illustration cohabitent. Document historique et document illustration peuvent alors se confondre. Au cœur de cette interrogation revient la question de l'usage du document. L'espace communicationnel dans lequel il se déploie est susceptible de le contraindre, de le transformer, de le faire muter. Analysé dans le dispositif info-communicationnel des médias de grande diffusion, discours du support, discours du récit et discours de l'illustration, il est le résultat d'une énonciation collective. L'illustration informe, elle est document à part entière. Trans-formé par l'énonciation, son sens fluctue et diffère par rapport à son sens de base en Histoire, son rôle n'est plus de porter témoignage mais de prouver. Ainsi médiaté le document est chargé de valeur.

  • Titre traduit

    Mediatization of History : contribution to the definition of the concept of document


  • Résumé

    The popularity of History in France is undeniable. This craze is translated by an indisputable mediatization through newspapers, radio, television and internet. Developed in universities it is broadcasted for a wide public. The passage from a scientific sphere to a media sphere infers the problem of the writing of History. We pass from knowledge to “narrative history". Does this change of communicational space infer a different way of working with the document? Papers of popularization are a scripto-visual narrative form of History, text and illustration live together. Historic document and illustration document can then become confused. In the heart of these questioning returns the question of the use of the document. The communicationnal space may force, transform, make it move and mutate. Analyzed in the info-communicationnal device, the speech of the support, the speech of the narrative and the speech of the illustration, is the result of a collective statement. The illustration informs, it is a real document. Trans-formed by the statement its sense fluctuates and differs from its basic sense in History. Then its role is not any more to carry testimony it is to prove. So mediated the document is charged with value.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (312 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 242-283

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Laboratoire d'Etudes et de Recherches Appliquées en Sciences Sociales. Centre de documentation recherche.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : A1034
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.