L'allaitement maternel : motivation d'une population française

par Paloma Trejo Hernandez

Thèse de doctorat en Psychopathologie et psychologie clinique

Sous la direction de Stacey Callahan.

Soutenue en 2010

à Toulouse 2 .


  • Résumé

    En France, environ un enfant sur deux est allaité et peu d'allaitements se poursuivent au delà de trois mois. Selon les derniers chiffres, 55,4 % des femmes s'engagent dans un allaitement exclusif, et ce taux s'accroît à 62,3 % si nous prenons en compte les allaitements mixtes (Rapport européen sur la périnatalité, 2004). Ceci est encore très loin des recommandations de l'Organisation mondiale de la santé qui préconise un allaitement exclusif pendant les six premiers mois après l'accouchement suivi d'un allaitement au sein complété par l'introduction d'aliments solides jusqu'au deux ans de l'enfant. Ce projet de thèse a pour objectif d'apporter des éléments de réponse quant au faible taux et à la courte durée de l'allaitement en France en comparaison avec les autres pays de l'Europe et du monde. Dans une première partie théorique nous avons présenté le contexte actuel de l'allaitement maternel en France. Ensuite nous nous sommes interrogés sur l'influence de l'entourage dans le choix de l'allaitement maternel, pour terminer vers un troisième chapitre sur les cognitions de la femme enceinte vis-à-vis du choix de l'allaitement maternel. Afin d'éclairer les raisons du faible taux et de la courte durée de l'allaitement maternel en France, nous avons réalisé quatre études : (1) une première étude nous a permis d'explorer les attributions faites par une population mexicaine quant au choix de l'allaitement maternel et les comparer aux attributions faites par une population française ; (2) une deuxième étude a analysé le classement des croyances erronées qu'une population de jeunes français a conféré à l'allaitement maternel ; (3) une troisième étude a porté sur l'expérience subjective des femmes pendant qu'elles traversaient l'expérience de l'allaitement. Nous nous sommes intéressés à leur vécu personnel et à l'évaluation de leur intolérance à l'incertitude, à leur acceptation inconditionnelle de soi, aux croyances rationnelles et irrationnelles qu'elles portaient sur l'allaitement et à leur confiance en elles durant l'allaitement (sentiment d'auto-efficacité). Finalement, (4) une quatrième étude a permis de faire une analyse fonctionnelle du choix de l'allaitement maternel en s'appuyant sur 24 entretiens semi-directifs. L'allaitement a pu être analysé selon les éléments suivants : l'anticipation, la situation, les émotions, la signification personnelle, les comportements ouverts, les cognitions, l'entourage et l'imagerie. Les résultats montrent, respectivement dans les quatre études : (1) des différences inter-individuelles vis-à-vis des attributions faites quant au choix de l'allaitement ou du non- allaitement, (2) des croyances erronées largement répandues parmi une population de jeunes français, (3) de nombreux obstacles au bon déroulement de l'allaitement maternel pourtant surmontés par la satisfaction de voir son enfant grandir, considéré comme « valorisant » par les mères, et (4) la diversité des motivations dans le projet d'allaitement qui nous permet de constater qu'il n'y a pas de prototype de la femme allaitante : les mères qui allaitent viennent d'horizons différents et ont des idées diverses sur ce que représente l'allaitement pour elles. En conclusion, l'allaitement maternel est un sujet générateur d'un discours très vaste, témoin de sa complexité et de la nécessité d'en débattre.

  • Titre traduit

    Breastfeeding : motivations in a French population


  • Résumé

    In France, one out of every two children is breastfed; the breastfeeding duration rarely exceeds a three months period. According to recent research, 55. 4% of French women breastfeed exclusively; this percentage increases to 62. 3% when considering both exclusive and mixed breastfeeding (European perinatal health report, 2004). These rates fall behind the World health organization's recommandation of exclusive breastfeedingfor the first six months after birth, and continuing breastfeeding for at least the first two years of the baby's life. The purpose of this thesis was to provide answers to the low breastfeeding initiation and duration rates in France when compared to other countries in Europe and around the world. In the first theorical part of this thesis, we present the current context of breastfeeding in France. We then develop the subject of the influence of others in the breastfeeding choice in order to finally address the different cognitions developed by the pregnant mother with regards to breastfeeding. In order to provide the factors that may be at the origin of the low breastfeeding rates in France, four different sudies were developed: (1) a first study explored the different attributions of breastfeeding made by a population of Mexican participants, these results were then compared to the attributions made in a French population; (2) a second study analysed the prevalence and ranking of different false beliefs the a young population of French students attribued to breastfeeding; (3) a third study search to explore the subjectiveexperience of French women while they breastfed. The focus of this research was to explore their personal experience and evaluate their tolerance towards incertitude, their unconditional self-acceptance, their rational and irrational beliefs concerning breastfeeding and their feelings of self-efficacity when breastfeeding and (4) a fourth study encompassed the functional analysis of the breastfeeding choice based on 24 semi-structured interviews. Breastfeeding was analyzed through a variety of factors including: the anticipation, the situation, the different emotions, the personal meaning, the observed behaviors, the different cognitions, the entourage, and the imagery related to the breastfeeding experience. The results for each study respectively showed: (1) inter-individual differences in regards to attributions made of the breastfeeding choice as well as the choice to not breastfeed, (2) false beliefs about breastfeeding that were predominant in a population of French students, (3) numerous obstacles to the healthy development of the breastfeeding practice were overcome by the satisfaction of seeing one's child grow, which was therebyconsidered as source of “value” for French mothers, and (4) the multiple sources of motivation in the breastfeeding project of our participants has led us to confirm that there is no definitive prototype of the breastfeeding woman; mothers who choose to breastfeed come from different backgrounds and have different ideas as to what breastfeeding represents to them. In conclusion, breastfeeding is a topic thatt continues to generate discussion, witness to its complexity and its need for debate.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (257 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 172-186

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2010TOU20082
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.