L'accueil d'un enfant dans le cadre d'une mesure de placement : réaménagements au sein de la famille d'accueil

par Vanessa Merlin

Thèse de doctorat en Psychologie du développement

Sous la direction de Chantal Zaouche-Gaudron.

Soutenue en 2010

à Toulouse 2 .

  • Titre traduit

    Child hosting within the framework of a placement measures : new layout within the host family


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Notre recherche propose d’étudier les modifications de la dynamique familiale au regard des conditions d'accueil induites dans un placement familial. En effet, accueillir un enfant dans sa famille, c'est l'intégrer, lui faire une place, dans le privé et dans l'intime. C'est s'exposer mais c'est aussi exposer les siens dans un partage du quotidien mais également dans le tissage des liens. Cet acte implique un questionnement sur l'aménagement ou le réaménagement que la famille va pouvoir proposer afin de préserver un équilibre nécessaire au bon déroulement de l'accueil pour l'ensemble des protagonistes concernés (David, 1989 ; Sans, 1988). Privilégiant une approche qualitative (Santiago-Delefosse, 2006), les données ont été recueillies par entretiens semi-directifs, questionnaires et emploi du temps auprès de 10 familles d'accueil et d'un outil thématique auprès de leurs enfants âgés de 6 à 8 ans. Les données ont fait l'objet d'une analyse de contenu (Bardin, 2001), d'une analyse informatisée (Reinert, 1986 ; 1987) en ce qui concerne les entretiens et les questionnaires. Les emplois du temps ont été traités selon une approche statistique et l'outil thématique sur une interprétation inspirée du test de Corman (1961). Nos résultats indiquent des modifications tant dans les places que dans les rôles introduisant des réaménagements avant même son accueil effectif. Les espaces vont être repensés et une temporalité nouvelle va être introduite. Le père va interroger sa place au niveau de l'enfant accueilli dans ce qui lui semble autorisé par sa conjointe tâchant de ne pas la discréditer dans son statut professionnel. Il l'aide à se remettre en question, il la soutient et par là-même intervient auprès de l'enfant placé indirectement. Mais sa place est également essentielle auprès de ces propres enfants dans le cadre d'un accueil. Face à la moins grande disponibilité de la mère, il est une présence, il permet un rapprochement et un étayage affectif pour ses enfants. Les enfants accueillants sont aussi affectés par la présence d'un autre enfant au sein de leur famille. Il semble que même s'ils sont impliqués dans le projet, ils ne mesurent pas au départ l'aspect permanent et le partage, au sens large, que cela implique. Des réactions très diverses vont éclore manifestant leur sensibilité à l'égard de la situation. Des confusions de places vont apparaître dans une difficulté commune à la définir. Les placements antérieurs, l'expérience qui en découle contribuent à modifier les postures des enfants accueillants.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (239, 250 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 214-233. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.