Les épurations des personnels universitaires de l’Université Centrale de Madrid, 1936-1972

par Élodie Quillier

Thèse de doctorat en Espagnol

Sous la direction de Alet Valero.

Soutenue en 2010

à Toulouse 2 .


  • Résumé

    L’histoire de l’Espagne du XXe siècle est marquée par plusieurs événements majeurs, tels que la mise en place de la IIe République, le soulèvement du 18 juillet 1936, la guerre civile et la dictature franquiste qui y fait suite jusqu’en novembre 1975. Dès juillet 1936, se met en place une épuration de l’administration, tant du côté républicain que du côté des insurgés, afin d’éliminer les membres jugés « déviants ». Les personnels universitaires, en tant qu’intellectuels et formateurs de la jeunesse, en sont une cible privilégiée. C’est l’université Centrale de Madrid, actuellement université Complutense, qui a retenu toute notre attention par sa situation géographique et son rôle primordial dans la recherche et l’enseignement. À travers la législation mais surtout en nous basant sur les dossiers d’épuration des personnels universitaires de Madrid, conservés aux Archives générales de l’Administration (Alcalá de Henares), nous étudions les diverses épurations qui ont eu lieu entre 1936 et 1972 : celle mise en place par le gouvernement de la IIe République et celle franquiste. Nous traitons non seulement de l’épuration « négative », les personnels sanctionnés défavorablement, mais aussi de l’épuration « positive », les personnels confirmés dans leurs fonctions. En outre, nous évoquons l’épuration punitive mais aussi préventive qui permet de contrôler qui accède aux postes universitaires pendant de longues années. Enfin, nous évoquons également « l’autoépuration » lorsque des universitaires quittent l’université afin de ne pas être les victimes de l’épuration. Notre propos est d'évaluer le fonctionnement, l’évolution, la portée, l’efficacité et la sévérité de ces épurations.

  • Titre traduit

    ˜The œpurges of the university personnel at the Central university of Madrid, 1936-1972


  • Résumé

    The history of Spain of the 20th century is marked by several major events as the foundation of the second Republic, the revolt of July 18th 1936, the civil war and the resulting Franco dictatorship until November 1975. Since July 1936, a purge of the administration begins, both on the side of the republicans and on the side of the rebels, to eliminate the members judged as "enemies". The university personnel, intellectual and dedicated to the education of the youth, are a primary target. It is in the Central university of Madrid, nowadays Complutense, where we have focused our attention for its geographical location and its essential role on research and education. Based on legislation, and more importantly on the purge files of the university personnel in Madrid, preserved in the General Archives of the Administration (Alcalá de Henares), we study the different purges that took place between 1936 and 1972 : the one started by the government of the Republic and the one from the rebels. We focus not only on the "negative" purge, the sanctioned personnel, but also on the "positive" purge, the personnel confirmed in their positions. In addition we speak about the punitive purge and also about the preventive one that allows control over the access to the university positions during long years. Finally, we also speak about the "self-purge", when the university personnel leave their positions to avoid becoming victims of the purge. Our intention is to evaluate the way of working, the evolution, scope, efficiency and the severity of these purges.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (587, 134 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 533-552

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Casa de Velázquez. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.