Callirhoé (1712-1743) d'André - Cardinal Destouches : genèse et destinée d'une tragédie lyrique au XVIIIe siècle, étude stylistique et préparation à l'édition critique de l'œuvre

par Françoise Escande

Thèse de doctorat en Musicologie

Sous la direction de Philippe Canguilhem.

Soutenue en 2010

à Toulouse 2 .


  • Résumé

    Callirhoé, tragédie lyrique d’André Cardinal Destouches (1672-1749) sur un livret de Pierre-Charles Roy (1683-1764), représentée pour la première fois par l'Académie Royale de Musique en 1712, et remise à la scène en 1732 et 1743, nous conduit d'une époque encore fortement tributaire de l'héritage de Lully à l'ère contemporaine des opéras de Rameau. Deux versions furent principalement mises au propre, en 1712 et 1743. La version de 1712 de même que les modifications musicales et structurelles significatives qui marquent la version de 1743 s'inscrivent dans la poétique d'un genre majeur, la tragédie en musique, tout en témoignant de son évolution musicale et esthétique. Mais ces deux versions posent problème : elles laissent dans l'ombre la version de 1732. Les remaniements de 1712 à 1743 se firent par étapes, et l'étude de cette transformation, pour en éclairer la dimension poétique, oblige à une observation poussée des sources. La thèse étudie donc la genèse et la réception de l'œuvre, et allie à la préparation d'une édition critique la comparaison stylistique des deux versions (1712-1743), entre elles et en confrontation avec d'autres œuvres du répertoire, faisant apparaître Destouches comme un compositeur soucieux de l'efficacité dramaturgique de sa musique, réceptif aux innovations de ses contemporains, et s'inscrivant avec audace dans la poétique du théâtre lyrique français de la première moitié du XVIIIe siècle.

  • Titre traduit

    Callirhoé by André - Cardinal DESTOUCHES, 1712 / 1743 : genesis and destiny of a tragédie lyrique in the XVIIIth century, stylistic study and preparation to the critical edition of the work


  • Résumé

    Callirhoé, tragédie lyrique composed by André Cardinal Destouches (1672-1749) on a libretto by Pierre Charles Roy (1683-1764), performed for the first time in 1712 by the Académie Royale de Musique, and revived in 1732 and 1743, leads us from an age still strongly dependent on the Lully's legacy, to a contemporary era with Rameau's operas. Two versions were mainly edited or set down in writing, in 1712 and in 1743. The 1712 version, just as the musical and structural modifications which characterize the 1743 version, fit into the poetics of a well-established form, the tragédie en musique, while proving its musical and aesthetic evolution. But these two versions induce a problem : they leave the 1732 version aside. The changes from 1712 to 1743 were made little by little, and the study of that transformation, in order to enlighten its poetic effect, compels to a thorough observation of the sources. The dissertation studies in the work's genesis and reception, and allies a critical edition's preparing and a stylistic comparison of both versions (1712-1743) : comparing them to each other, and, at the same time, comparing them with other works from the same repertory. Destouches will appear as a composer concerned with his music's efficiency in dramaturgy, receptive to his contemporaries' innovations, and fitting himself with audacity into the poetics of the French lyric theater of the first half of the eighteenth century.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (637, 371, 347 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 597-621

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.