Edward Heath et la tradition conservatrice : Héritier ou Modernisateur?

par Laëtitia Langlois

Thèse de doctorat en Civilisation britannique

Sous la direction de William Findlay.

Soutenue en 2010

à Toulouse 2 .

  • Titre traduit

    Edward Heath and the Conservative tradition: heir or moderniser?


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Longtemps considéré comme un traître aux principes du Parti conservateur pour l’abandon de ses promesses politiques et son opposition à Margaret Thatcher, aujourd'hui plus personne ne remet en doute les convictions conservatrices d'Edward Heath et son attachement sincère et profond au parti. Pourtant des questions demeurent autour de son identité politique : Heath est-il davantage un héritier de Macmillan ou un précurseur du thatchérisme ? Il n'est pas toujours aisé de répondre tant sa politique fut marquée par des navigations constantes entre conservatisme progressiste et conservatisme radical. Heath se présenta aux membres de son parti et à l'électorat britannique comme l'homme de la rupture qui allait instaurer une nouvelle culture politique fondée sur le désengagement de l'Etat, la responsabilité de l'individu, la compétitivité économique et industrielle. Ce programme de modernisation connu sous le nom de « Révolution Tranquille » bousculait les piliers du consensus d'après-guerre et promettait de faire entrer le Royaume-Uni dans une nouvelle ère de prospérité et de dynamisme. Une fois confronté à la réalité du pouvoir, Heath perdit de son radicalisme et s'inscrit dans les traces de Macmillan en menant une politique interventionniste fondée sur les mêmes modèles que ses prédécesseurs de l'après-guerre. Cette thèse étudie les rapports complexes que Heath entretint avec la tradition conservatrice et les tensions entre héritage et modernité, entre changement et continuité qui caractérisent sa politique afin de définir si Heath fut davantage un héritier ou un modernisateur de la tradition conservatrice.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (549 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. [516]-543. Index.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.