L'étude des déterminants de la vérification des informations sociétales dans le contexte français

par Claire Gillet

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Isabelle Martinez.

Soutenue en 2010

à Toulouse 1 Capitole .


  • Résumé

    La présente recherche étudie les pratiques volontaires de vérification des informations sociétales. Il s’agit d’identifier, dans le contexte français, les facteurs pouvant avoir une influence sur la décision des entreprises de mettre en place volontairement une vérification sociétale réalisée par un tiers extérieur. Un double cadre théorique combinant les théories contractuelles et néo-institutionnelles est mobilisé. L’étude empirique repose sur une démarche en deux étapes. La première est une étude exploratoire qualitative réalisée à partir d’entretiens semi-directifs menés auprès de plusieurs acteurs concernés par la vérification sociétale. La deuxième étape est une analyse quantitative (régressions logistiques) dont l’objectif est de mettre en exergue les facteurs contractuels et institutionnels de la mise en place d’une vérification sociétale. L’échantillon est constitué des entreprises françaises cotées au SBF120 et la période étudiée est de deux ans, 2007 et 2008. Les résultats révèlent que le cumul des fonctions de directeur général et de président du conseil d’administration est déterminant dans le choix des entreprises de recourir à une vérification sociétale. De plus, la taille de l’entreprise ainsi que l’appartenance à un secteur d’activité sensible influencent positivement la mise en place d’une vérification sociétale. Enfin, le caractère significatif du positionnement des entreprises en matière de RSE sur le recours à une vérification sociétale a également été mis en évidence.

  • Titre traduit

    ˜The œstudy of the determinants of the verification of sustainability information in the French Context


  • Résumé

    This research examines the process of voluntary verification of sustainability information. It involves identifying, in the French context, the factors that may influence companies’ decision to establish a voluntary sustainability verification conducted by an outside party. A double theoretical framework combining agency theories and neo-institutional theories is employed. The empirical study is based on a two-step process. The first is an exploratory qualitative study conducted from semi-structured interviews with several actors involved in sustainability verification. The second step is a quantitative analysis (logistic regressions) which aims to highlight the contractual and institutional factors of development of sustainability verification. The sample consists of French companies listed on the SBF 120 and the review period is two years, 2007 and 2008. The results show that the dual capacity of chief executive and chairman of the board of directors is crucial in engaging companies to resort to sustainability verification. In addition, firm size and membership of a sensitive industry positively influence the development of sustainability verification. Finally, the significance of the positioning of companies on CSR on the use of sustainability verification is also highlighted.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (434 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 353-379

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de l'Arsenal.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TG1001-2010-25
  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TSG2010/GIL

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de l'Arsenal.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : GM1001-2010-17
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.