Sur la route de l’îlot de stabilité superlourd : Spectroscopie prompte des noyaux 246Fm et 256Rf

par Julien Piot

Thèse de doctorat en Physique subatomique

Sous la direction de Benoît Gall et de Olivier Dorvaux.

Soutenue en 2010

à Strasbourg .


  • Résumé

    La région des noyaux transfermium (Z = 100 à 104) est la dernière région de la charte nucléaire accessible en spectroscopie. Elle donne ainsi les ultimes points d'ancrage pour les modèles. Elle se situe en outre sur les chaînes de décroissance a des noyaux superlourds. Cette région se situe à la limite des capacité de mesures spectroscopiques actuelles. Elle demande donc des développements technologiques pour passer ces limites. Ma thèse porte sur différents aspects de la spectroscopie des noyaux de la région transfermium. J'ai participé au développement des cartes d'acquisition numériques TNT2D pour détecteurs germanium. J'ai validé leur utilisation sur le spectromètre gamma JUROGAM et quantifié le gain apporté par rapport à un système d'acquisition analogique. Ces tests entraient dans la préparation de l'expérience visant l'étude spectroscopique prompte du noyau 256Rf. Cela m'a également amené à travailler au développement d'un faisceau de 5ari isotopique. Dans cette optique, j'ai étudié et testé l'utilisation de composés organométalliques du titane compatible avec la technique MIVOC. J'ai en parallèle étudié l'utilisation de pastilles de titane métallique ou de dioxyde de titane au moyen d'un four à induction nouvellement développé à l'Université de Jyvaskylà Ces développements nous permettront prochainement d'effectuer l'étude en spectroscopie prompte du 256Rf. En parallèle à ces développement, j'ai eu la chance d'étudier en spectroscopie prompte le noyau 246Fm à l'Université de Jyvaskyla. Les mesures ont permis de mettre en évidence la bande rotationnelle basée sur le niveau fondamental du 246Fm. Cette bande a été observée jusqu'au niveau 16+ et présente un comportement assez similaire aux isotopes pair-pairs voisins hormis le haut de la bande pour lequel une statistique plus forte serait nécessaire pour conclure.

  • Titre traduit

    Towards the island of superheavy stability : Prompt spectroscopy of the 246Fm and 256Rf nuclei


  • Résumé

    The region of transfermium nuclei (Z = 100 to 104) is the last region of the nuclides chart to be accessible to spectroscopie measurements. It therefore provides the ultimate anchor points for nuclear models. This region also lies on the path of the alpha-decay chains of the super- heavy elements. This region represents the limit of today's spectroscopie capabilities. It therefore requires technological developments in order to overcome these limits. My thesis focuses on various aspects of the spectroscopy of transfermium nuclei. 1 took part in the development of the TNT2D digital acquisition cards for germanium detectors. 1 validated their use on the gamma-ray spectrometer JUROGAM during an in-beam experiment and demonstrated the gain compared to an analogue acquisition system. These tests were part of the developments needed to secure a study of the prompt spectroscopy of 2s6Rf. The preparation of this experiment also lead me to work on the development of a sOTi beam. For that purpose, 1 studied and tested the use of titanium organo-metallic compounds compatible with the MIVOC technique. In parallel , 1 studied the use of metallic and oxyde titanium pellets with an inductive oven newly developed at the University of Jyvaskyla. Ln addition to the se developments, 1 had the opportunity to study the in- beam prompt spectroscopy of 246Fm at the University of Jyvaskyla. The measurements yielded a rotational band built on the ground state of 246Fm. This band has been observed up to the level 16+ and shows a behaviour quite similar to the neighbouring even - even isotopes, except for the top of the band for which a wider statistics is necessary in order to conclude.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (160 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 151-159

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque Danièle Huet-Weiller.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Th.Strbg.Sc.2010;0760
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.