Rôle des processus de groupement automatiques et contrôlés dans les troubles de l’organisation visuo-perceptive dans la schizophrénie : Approche en psychologie expérimentale et en imagerie par résonance magnétique fonctionnelle

par Mitsouko Van Assche

Thèse de doctorat en Neurosciences

Sous la direction de Anne Giersch.

Soutenue en 2010

à Strasbourg .


  • Résumé

    Les capacités d’organisation visuo-perceptive sont altérées dans la schizophrénie. Les mécanismes précis de ces altérations demeurent toutefois mal connus. L’objectif de cette thèse est d’identifier l’origine de ces déficits, à l’aide d’outils issus de la psychologie cognitive et de l’IRMf. Une première étude a montré une difficulté spécifique chez les patients pour re-grouper mentalement deux figures appartenant à des groupes perceptifs différents. Leurs capacités à comparer deux figures appartenant à un même groupe perceptif (groupement automatique) étaient par contre préservée. Nous avons formulé l’hypothèse d’un déficit des processus contrôlés, ceux-ci étant nécessaires pour pouvoir re-grouper des informations séparées. Une deuxième étude chez le sujet sain a révélé que le re-groupement mental et le groupement automatique donnaient lieu à des représentations de nature qualitativement différentes. L’objectif de la troisième étude a été de tester si les déficits d’organisation chez les patients pouvaient s’expliquer en termes d’une difficulté fondamentale à re-grouper mentalement des informations séparées, ou à construire une représentation intégrée de l’environnement qui inclut des groupements de nature différente. Les résultats convergent vers cette dernière hypothèse.

  • Titre traduit

    Role of automatic and controlled grouping in the visual organization deficits in patients with schizophrenia : Cognitive psychology and functional magnetic resonance imaging studies


  • Résumé

    Visuo-perceptual organization is impaired in schizophrenia. However, the precise mechanisms leading to this deficit are not clear. The present work aimed at understanding the basis of this deficit, with methods issued from cognitive psychology and fMRI. A first study has shown that patients are impaired at mentally comparing two figures which are part of different perceptual groups. However, patients showed preserved abilities to compare two figures belonging to the same perceptual group (automatic grouping). We have proposed that the deficits reflect impaired controlled processes, preventing patients from re-grouping information that is initially segregated. A second study in healthy subjects has shown that mental re-grouping and automatic grouping lead to qualitatively distinct representations. The goal of the third study was to test whether patients’ deficits would best be described in terms of a basic difficulty to establish links between segregated figures, or in terms of a difficulty to build a coherent representation of the visual environment, integrating qualitatively different groupings. The data favour the latter hypothesis.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (209 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 185-208

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Th.Strbg.Sc.2010;0548
  • Bibliothèque :
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 9172
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.