Etudes phytochimiques et biologiques de Vanda coerulea Griff ex. Lindl et de Vanda teres (Roxb) Lindl. (Orchidaceae)

par Charlotte Simmler

Thèse de doctorat en Pharmacie

Sous la direction de Annelise Lobstein.

Soutenue en 2010

à Strasbourg .


  • Résumé

    Des analyses phytochimiques des extraits hydro-alcooliques des tiges, feuilles et racines de Vanda coerulea Griff ex. Lindl et Vanda teres (Roxb. ) Lindl (Orchidaceae) nous ont conduit à l’isolement et à l’identification de métabolites caractéristiques des tiges soit, cinq stilbénoïdes (flavidin, imbricatin, coelonin méthoxycoelonin et gigantol) et trois glucopyranosyloxybenzyle-malates, respectivement. Ces derniers, nouvellement décrits, ont été dénommés vandatérosides I à III. Les trois stilbénoïdes les plus concentrés, l’imbricatin, la méthoxycoelonin et le gigantol, présentent une activité anti-oxydante (neutralisation des EOR intracellulaires), anti-inflammatoire cutanée (inhibition de la production de PGE-2 et de l’expression de la COX-2) et inhibitrice de l’expression de MMP-1,2 et 9 impliquées dans la dégradation de la matrice dermique. Par ailleurs, le vandatéroside II et dans une moindre mesure le vandatéroside I stimulent l’activité enzymatique des complexes I et II et de la cytochrome C oxydase de la chaîne respiratoire mitochondriale. Les vandatérosides favorisent l’expression de trois protéines de différenciation des kératinocytes (involucrine, desmogléine I et transglutaminase I) contribuant au renouvellement de l’épiderme. Structuralement très différents, les stilbénoïdes de Vanda coerulea et les vandatérosides de Vanda teres présentent des activités in vitro complémentaires intéressantes dans une optique de prévention du vieillissement cutané.

  • Titre traduit

    Phytochemical and biological investigations of Vanda coerulea Griff ex. Lindl and Vanda teres (Roxb. ) Lindl (Orchidaceae)


  • Résumé

    Phytochemical analyses of crude stem, leaf and root crude extracts of Vanda coerulea Griff ex. Lindl and Vanda teres (Roxb. ) Lindl (Orchidaceae) led us to the identification of stem-specific metabolites such as five stilbenoids (flavidin, imbricatin, coelonin methoxycoelonin, and gigantol) and three glucosyloxybenzyl malates derivatives, respectively. The latter were described for the first time and thus were named vandaterosides I to III. The most concentrated stilbenoids, imbricatin, methoxycoelonin and gigantol, displayed antioxidant (intra-cellular ROS neutralization) and skin anti-inflammatory activities (inhibition of PGE-2 production and COX-2 expression). They were also able to prevent the release of MMP-1, 2 and 9 implied in dermal matrix breakdown. Vandateroside II, and to a lesser extend vandateroside I, enhanced the activities of mitochondrial respiratory enzymes: complex I, II and cytochrome C oxidase. Vandaterosides increased the expression of proteins implied in keratinocytes differentiation (involucrin, desmoglein I and transglutaminase I), thus they could facilitate skin rejuvenation. Stilbenoids isolated from Vanda coerulea and vandaterosides from Vanda teres, displayed complementary biological activities slowing down the skin ageing process.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (307-XVIII-9 p )
  • Annexes : Bibliogr. p.I-XVIII

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2010-SIMMLER
  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TPHA 11899
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.