Economie et patrimoine d'un monastère cistercien, Lucelle, aux XIIe, XIIIe et XIVe siècles

par Gérard Munch

Thèse de doctorat en Art, Histoire et Civilisation de l'Europe

Sous la direction de Georges Bischoff.

Soutenue en 2010

à Strasbourg .


  • Résumé

    L'abbaye cistercienne de Lucelle (68480, Ht-Rhin) a été fondée en 1123 / 1124, aux confins des parlers roman et germanique, et au carrefour d'entités géopolitiques (comtés) et de deux diocèses. En deux siècles et demi elle s'est dotée d'un important tempore. Trois régions lui ont fourni sa base géographique médiévale, le Haut-Doubs, l'Ajoie et surtout la Haute-Alsace. Lucelle a eu 2 granges et celliers ruraux, le total ayant varié dans le temps. L'abbaye a exploité également 3 granges salicoles dans le Haut-Doubs. Les cisterciens de Lucelle sont devenus des acteurs importants de la vie urbaine. Ils investirent une dizaine de villes qui abritaient foires et marchés et créèrent 8 cours urbaines. Ils y acquirent un patrimoine immobilier et foncier de première importance. L'abbaye a possédé également une vingtaine d'églises et de nombreuses dîmes. Au cours du XIIIe siècle, Lucelle a changé son système économique en passant progressivement à une économie de type seigneurial. En 1300, il ne restait plus en faire-valoir direct qu'un terra et cinq noyaux de granges, dont les deux fermes à proximité du monastère. Les causes de cette mutation sont davantage à relier à l'adaptation progressive à une nouvelle conception économique qu'à la pression de difficultés financières et à la raréfaction de la main-d 'oeuvre fournie par les convers. La seconde moitié du XIIIe siècle a été pour Lucelle le temps de l'apogée économique. Et cette réussite quelque peu atypique ne se démentira pas jusque vers 1365 environ. Entre 1250 et 1350, l'abbaye a quasiment doublé son temporel.

  • Titre traduit

    Economy and patrimony of a Cistercian monastery, Lucelle, in the XII, XIII and XIV centuries


  • Résumé

    The Cistercian abbey of Lucelle (68480, Ht-Rhin) was founded in 1123/1124, on the borders of Romance and Germanic languages, and at the junction of geopolitical entities (earldoms) and of two dioceses. It acquired in two centuries and a half of an important temporal. Three regions/areas provided it its medieval geographical basis, the Haut-Doubs, the Ajoie and especially the Haute-Alsace. Lucelle had 26 rural barns and storerooms (wine cel/ars), the total varied in the past. The abbey ran 3 salt barns in the Haut-Doubs as well. The Cistercians of Lucelle became major actors of the urban life. They settled about ten cities which accomodated trade fairs and markets and created 8 urban courts. They acquired there property and land patrimony of great value. The abbey owned twenty or 50 churches and numerous tithes as well. In the course of the XIII century, Lucelle changed its economic system moving progressively to a seigniorial-type economy. In the 1300, the only remaining « direct» were a terra and five barns with their own land, including the 2 barns close to the monastery. The reasons of this change are more linked to the progressive adaptation to a new economic system than to the pressure of financial difficulties and to the short supply of workforce provided by the lays. The second half of the XIII century was for Lucelle the time of an economic peak. And its rather atypical success would last up about 1365. Between 1250 and 1350, the abbey almost doubled its temporal.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (630 p., 200 p., 233 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury. Reproduction sur microfiches non autorisée par l'auteur
  • Annexes : Bibliogr. p. 537-577. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TM.500.732,2010,1
  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TM.500.732,2010,2
  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TM.500.732,2010,3
  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèques des sciences historiques.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH/2010/MUN/I
  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèques des sciences historiques.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH/2010/MUN/II
  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèques des sciences historiques.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH/2010/MUN/III
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.