Poétique de l'hybridité dans les littératures postcoloniales

par Myriam Louviot

Thèse de doctorat en Littérature comparée

Sous la direction de François-Xavier Cuche.

Soutenue en 2010

à Strasbourg .


  • Résumé

    Depuis les années 80, l’attention accordée aux littératures postcoloniales n’a cessé de grandir. À partir d’un corpus de romans francophones (de Patrick Chamoiseau, Maryse Condé, Ahmadou Kourouma et Abdourahman Waberi) et anglophones (de V. S. Naipaul, Ben Okri, Arundhati Roy et Salman Rushdie), ce travail propose une définition précise de la notion d’hybridité, fréquemment associée à ces littératures. Il analyse ensuite la manière dont cette hybridité s’exprime et tente de montrer en quoi elle s’inscrit dans une stratégie identitaire spécifique. Les œuvres postcoloniales, dotées d’un héritage mixte et parfois contradictoire, naissent en terrain instable, d’autant plus qu’elles s’adressent à des publics complexes et qu’elles sont souvent dépendantes d’une reconnaissance européenne. Ce sont des littératures périphériques, dont la place et la légitimité ne sont pas assurées. Pour cette raison, elles doivent définir avec soin leur contexte d’énonciation et développer une scénographie particulière. Il apparaît ainsi que ces littératures s’appuient sur un ethos du dépouillement, vécu certes comme une souffrance mais aussi comme une libération. L’hybride interroge également la notion d’appartenance. Incarnation de toutes les apories identitaires, il force à repenser les repères traditionnels. Enfin, la parole hybride – en perpétuelle négociation – se pose en parole nouvelle, à l’image d’un monde en mutation. Plutôt que de présenter le déchirement identitaire uniquement comme la condition malheureuse de l’individu postcolonial, les littératures postcoloniales en font une situation privilégiée pour élaborer de nouvelles manières d’être au monde.

  • Titre traduit

    ˜The œPoetics of hybridity in postcolonial literatures


  • Résumé

    Since the 80s, the postcolonial literatures have been raising increasing interest. Through a corpus of francophone and anglophone novels (from Chamoiseau, Condé, Kourouma, Waberi, Naipaul, Okri, Roy and Rushdie), this study intend to give a clear definition of the notion of hybridity, which is often associated to these literatures. Then, it analyses the way this hybridity is expressed in the novels and tries to show in which way it inscribes itself in an identity strategy. Postcolonial novels, with their diverse and sometimes contradictory heritage, are born on shaky ground, especially as their intended audience is often complex and as they often depend on recognition from Europe. They are peripheral literatures, whose place and legitimacy are not guaranteed. As such, they need to specify their context of enunciation all the more carefully and to develop a very specific scenography. It appears that these literatures rely on an ethos of loss, which is certainly felt as a suffering, but also as liberating. The hybrid also questions the notion of belonging. Embodiment of many identity aporias, it forces to think anew the traditional references. Finally, hybrid discourse, pervaded by perpetual negociation, sets itself up to be a new discourse, the reflection of the today’s changing world. Rather than to represent the identity crisis exclusively as the unhappy condition of the postcolonial individual, the postcolonial literatures turn it into a privileged position from which to elaborate new ways to be in the world.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (948 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 904-932. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TM.500.732,2010,1
  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TM.500.732,2010,2
  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TM.500.732,2010,3
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.