Evaluation empirique des politiques de stabilisation macroéconomique dans les économies en transition d'Europe

par Mamoudou Toure

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Jamel Trabelsi et de Frédéric Dufourt.

Soutenue en 2010

à Strasbourg .


  • Résumé

    Cette thèse porte sur la stabilisation macroéconomique des économies en transition d'Europe ayant pour vocation d'intégrer la zone euro. L'enjeu est d'évaluer la mise en oeuvre des programmes de stabilisation expérimentés par trois économies en ciblage d'inflation, en l'occurence la République tchèque, la Pologne et la Hongrie. Du point de vue méthodologique, cette thèse s'appuie sur une démarche quantitative basée sur l'évaluation des mécanismes de transmission monétaire, l'analyse de la dynamique de l'inflation et l'étude des règles de politique monétaire empiriques non linéaires. Les principaux résultats soulignent, tout d'abord, que la Hongrie est en avance dans la perspective d'une intégration dans la zone euro. En revanche, la République tchèque et la Pologne apparaissent moins armées pour une adhésion rapide à cause principalement du coût d'opportunité dont elles feraient face en cas d'une renonciation à leurs régimes de change. Ensuite, la dynamique de l'inflation de ces économies peut être décrite par les comportements backward-looking et forward-looking des agents économiques, avec une prépondérance de ces derniers. De plus, la crédibilité monétaire semble jouer un rôle dans le processus de désinflation de ces pays, particulièrement pour la Pologne. Enfin, les autorités monétaires réagissent à une dépréciation du taux de change nominal mettant en exergue l'utilisation implicite d'un indicateur de conditions monétaires. Par ailleurs, nous identifions deux types de régimes au cours de la transition. Le régime désinflationniste semble être plus persistant.

  • Titre traduit

    Empirical evaluation of macroeconomic stabilization programms of the european transition economies


  • Résumé

    This thesis is about the macroeconomic stabilization programs of the European transition economies with the view to join Euro area. The goal is to evaluate the stabilization programs implemented in three economies which adopted the inflation targeting regime : the Czech Republic, Poland and Hungary. Methodoligically, this thesis employs quantitative approach to access the monetary transmission mechanims, to analize the inflation dynamics and to study the empirical non linear monetary rules. The main findings suggest that Hungary is relatively better able to integrate in Euro area? On the otherhand, the Czech Republic and Poland appear to be less equipped to join the group of the oppotunity cost that they have to face in giving up their exchange rate regimes. Further, the inflation dynamics of these countries can be explained by the backward-lookink and forward-looking behaviours with later being dominant. Still more, monetary credibility plays a role in the desinflation process of these countries, especially Poland. Finally, the manetary authorities' reaction to nominal exchange rate depreciation points to the implicit utilization of menetary conditions indicator. Therefore, we identify two types of regimes in the course of transition. The disinflation regime appears to be more persistant.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (207 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 163-181

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Pôle Européen de Gestion et d'Economie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH/2010/TOU
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.