La Musique et les arts dans la collaboration du Groupe des Six avec les Ballets Suédois (1920-1925)

par Sabine Vergnaud

Thèse de doctorat en Musicologie

Sous la direction de Béatrice Ramaut-Chevassus.

Le président du jury était Pierre Albert Castanet.

Le jury était composé de Béatrice Ramaut-Chevassus, Guy Gosselin, Pascal Lécroart.

Les rapporteurs étaient Guy Gosselin.


  • Résumé

    Rolf de Maré, directeur, et Jean Biirlin, chorégraphe, fondent à Paris, en 1920 les Ballets suédois. Durant ses cinq années d'existence, cette compagnie affiche la volonté de se libérer de l'hégémonie russe en proposant des programmes audacieux. Les plus novateurs d'entre eux sont réalisés avec la collaboration de compositeurs du Groupe des Six -Milhaud, Poulenc, Honegger, Auric, Tailleferre - mais aussi celle d'écrivains et de peintres tels Jean Cocteau, Paul Claudel, Blaise Cendrars, Ricciotto Canudo, Fernand Léger, Jean Hugo et Irène Lagut. Entre 1921 et 1923, la compagnie crée au Théâtre des Champs Elysées : L'Homme et son désir de Milhaud, Les Mariés de la Tour Eiffel des Six (sauf Durey), Skating Rink de Honegger, Marchand d'oiseaux de Tailleferre et La Création du monde de Milhaud. Autant de prototypes dans lesquels le théâtre, la peinture et la musique imposent un renouvellement chorégraphique constant,mais également un renouvellement du ballet comme genre. Cette thèse s'intéresse au rapport de ces compositions avec les autres arts sollicités dans une même énergie créatrice. L'étude génétique s'appuie sur la comparaison des partitions manuscrites avec les tapuscrits et manuscrits des livrets (conservés entre autres au Dans muse et de Stockholm, au fonds B. Cendrars des Archives Littéraires Suisses à Berne). Elle consulte aussi les correspondances, les maquettes de décors, de costumes, les esquisses chorégraphiques et permet de définir la place et le rôle de tous les acteurs de ces ballets. Elle souligne l'impact de la collaboration des Suédois avec les Six non seulement sur l'évolution de la danse mais aussi sur celle des autres arts.

  • Titre traduit

    Music and arts in the collaboration of the Groupe des Six with the Ballets suédois (1920-1925)


  • Résumé

    The Ballets suédois was formed in Paris in 1920 by Rolf de Maré, director, and Jean Biirlin,choreographer. In its five-year existence, this company asserted its wish to break away from the Russianhegemony by proposing daring performances. The most innovative of them were created in collaborationwith composers from 'les six' such as Milhaud, Poulenc, Honeger, Auric or Tailleferre, and also with thecontribution of writers and painters such as Jean Cocteau, Paul Claudel, Blaise Cendrars, RicciottoCanudo, Fernand Léger, Jean Hugo or Irène Lagut. Between 1921 and 1923, the company stagedMilhaud's L'Homme et son désir and La Création du monde, Honegger's Skating Rink, Tailleferre'sMarchand d'oiseaux and The Marriage on the Eiffel Tower by 'les six' (to which Durey did notcontribute) at the Théâtre des Champs-Elysées; so many prototypes on which drama, painting and musicnot only imposed constant choreographic renewal, but a renewal of the ballet as a genre. This thesis dealswith the connection between those compositions and the different forms of art they combine in the samecreative energy. The genetic study is based on the comparison of the handwritten scores with thetapuscripts and the manuscripts of the librettos (kept at the Dansmuseet in Stockholm or at the FundsBlaise Cendrars of the Swiss Literary Archives in Bern). It also studies correspondence, models ofscenery, costumes, choreographic sketches and aims at defining the place and role of al! the performers in_those ballets. It stresses the impact the collaboration between the Swedish and 'les six' had, not only onthe evolution of dancing, but also on thal of other forms of arts.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Jean Monnet. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.