Les rythmes lents du corps social. Essai sur la construction d'une nouvelle identité française

par Claire Caillemet-Boukoulou (Boukoulou)

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Marielle Rispail.

Le président du jury était Francis Yaiche.

Le jury était composé de Jacques Cortès.

Les rapporteurs étaient Mansour Sayah, Francis Yaiche.


  • Résumé

    Un regard sur la France d'hier et d'aujourd'hui nous montre qu'elle est historiquement une terre d'immigration. Contrairement à l'Allemagne par exemple, la France a connu une immigration continue depuis les temps les plus anciens. L’immigration récente s'est effectuée en deux grandes vagues diamétralement opposées : la première (mi-XIXe siècle à 1939) fut une immigration (Nord-Nord, européenne) majoritairement chrétienne, donc très vite intégrée ; la seconde (Sud-Nord, Afrique, Asie du Sud-Est) par contre, a rapporté avec elle différentes religions (islam, bouddhisme, etc.) et plusieurs cultures, et demeure difficilement assimilable à la culture française. Les premiers immigrés se sont fondus dans le moule français après la seconde ou troisième génération et aujourd'hui sont Français. Ceux de la seconde vague, contrairement à la première, n'arrivent presque pas à se fondre dans le moule français et restent cantonnés dans les habitudes de leurs pays d'origines, accentuées souvent par leurs religions. Or la France est un creuset où se côtoient de multiples nationalités et elle entend être créatrice d'une unique identité, en dépit de la multiplicité toujours possible des variantes : l'identité française dont sont légitimement fiers ceux qui acceptent de s’intégrer dans une société qui les respectent entièrement, s’ils sont capables d’en faire de même en retour.Il est visible que la vague d'immigrés venue du Sud a du mal à trouver sa place dans le pays d'accueil. Cela crée des clivages dus au non respect des lois et la difficile acceptation par certains de la culture française… Si les immigrés parviennent à dépasser les barrières culturelles et religieuses en respectant la laïcité, ils se fondront dans une société capable de respecter leurs croyances et vivront en harmonie avec une France dont la devise républicaine : liberté, égalité, fraternité est une garantie de sécurité et d’avenir. Notre propos est d’étudier le lent processus d’intégration qui s’est instauré et qui joue son rôle au rythme des problèmes qui, peu à peu, se posent et trouveront leur solution, même si le corps social doit prendre plus de temps qu’à l’ordinaire, compte tenu de l’importance des problèmes à traiter. La France est donc confrontée à un défi humaniste de taille. Notre propos est donc d’envisager comment elle parviendra à l’affronter et à le résoudre.

  • Titre traduit

    Slow rythms of the social body : Test on the construction of a new french identity


  • Résumé

    Historically France is a ground of immigration, contrary to Germany for example. Because France knew a continuous immigration since old times. Recent immigration was carried out in two large waves diametrically opposite: the first (middle 9th century at 1939) was European, Christian mainly, therefore very quickly comparable: they are today of the French (!). The second (South-North: Africa, Southeast Asia) on the other hand brought with it various religions (Islam, Buddhism, etc) and several cultures and remains not easily comparable to the French culture. The second immigrants thus remain confined in the practices oft heir countries of origins, often accentuated by their religion. However France, crucible where multiple nationalities mix with, intends itself to be creative of a single identity, in spite of the always possible multiplicity of the alternatives: the French identity of which are legitimately proud those which agree to be integrated into a company which entirely respect them if they are able to make sorne in the same way in return. Obviously, the immigrants of the South have evil to find their place in France. That creates cleavages due to non the respect of the laws and difficult acceptance by sorne of the French culture. If the immigrants manage to exceed the cultural and religions barriers, by respecting secularity, they will be melted in a company able to respect their beliefs and will live in harmony. My matter is to study the slow process ofintegration which was established and which plays its part to the rhythm of difficulties which, little by little, arise and will find their solution, even if the social body must take more time than usually taking into account the importance of the problems to be treated: a humanistic challenge for France. My matter is to consider how she will manage to face it and to solve it.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Jean Monnet. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.