Apport d'un modèle de rat d'hypersensibilité intestinale induite par Cryptosporidium parvum à la physiopathologie du syndrome de l'intestin irritable post-infectieux ; et transfert des oocystes de Cryptosporidium spp. Dans l'aquifère de la craie

par Samira Khaldi

Thèse de doctorat en Biologie

Sous la direction de Loïc Favennec et de Jean-Paul Dupont.


  • Résumé

    Les parasites du genre Cryptosporidium sont des protozoaires ubiquistes à l'origine de nombreuses épidémies d'origine hydrique à travers le monde. La présence de Cryptosporidium a été rapportée dans les eaux de surfaces et les eaux souterraines. Les eaux souterraines provenant des aquifères karstiques constituent une ressource considérable d'eau potable. De par leurs structures géomorphologiques, ces aquifères sont vulnérables à des contaminations d'origine microbienne. Cryptosporidium a été retrouvé chez plus de 150 hôtes, et peut infecter le tractus gastro-intestinal ou respiratoire, et causer ainsi une cryptosporidiose, qui se traduit classiquement par une diarrhée hydrique accompagnée de douleurs abdominales. La cryptosporidiose est spontanément résolutive chez les individus immunocompétents, mais elle peut mettre en jeu le pronostic vital des personnes à compétences immunologiques limitées, en l'absence de traitement efficace. Les mécanismes physiopathologiques de l'infection par Cryptosporidium spp. Ne sont pas encore entièrement élucidés mais la cryptosporidiose peut entraîner des conséquences à long terme. Dans un modèle de rat nouveau-né immunocompétent, l'infection par Cryptosporidium parvum induit une hypersensibilité viscérale à la distension à plus de 100 jours après l'élimination de l'infection. Les objectifs de ce travail sont : (i) de documenter les altérations cyto-pathologiques causées par une infection par Cryptosporidium parvum (isolat Iowa ett isolat Nouzilly) durant l'infection et à distance de l'infection dans un modèle de raton immunocompétent ; (ii) de décrire les modalités de transfert des oocystes de Cryptosporidium spp. Dans un aquifère karstique de la craie. La première partie de ce travail a permis de mettre en évidence dans le modèle de raton que l'infection pa Cryptosporidium parvum isolat Nouzilly conduit à une cryptosporidiose plus sévère (par rapport à l'isolat Iowa), et qu'après clairance de l'infection, une infiltration de mastocytes sous-muqueux activés et observée au niveau du jéjunum. Cette infiltration est concomitante à la survenue d'une hypersensibilité jéjunale à la distension au jour 50 post-infectieux. Les anomalies observées sont similaires à celles rencontrées chez des patients souffrant d'un syndrome de l'intestin irritable post-infectieux. La seconde partie du travail a permis de suivre le tranfert des oocystes de Cryptosporidium au sein d'un système karstique de la craie bien défini, depuis les engouffrements (à la perte) jusqu'aux exutoires du système karstique (source et forage). Ce suivi a permis de mettre en évidence que les oocystes sont transportés dans les conduits karstiques en subissant des processus de transfert, dépôt et remise en suspension sous l'influence du gradient hydrodynamique de l'hydrosystème. Par ailleurs, nous avons pu mettre en évidence que l'exploitation de la ressource en eau pour l'adduction d'eau potable par des séquences de pompages continus favorisent la remise en suspension des oocystes sédimentés et contribue à la contamination de la ressource en eau par Cryptosporidium. Ce travail a permis d'apporter des éléments nouveaux dans la physiopathologie complexe de la cryptosporidiose, l'infection par certains isolats de Cryptosporidium parvum peut être à l'origine du développement d'un syndrome de l'intestin irritable post-infectieux. Par ailleurs, l'étude du transfert des oocystes de Cryptosporidium dans l'aquifère karstique de la craie a montré la vulnérabilité des ressources en eau souterraines vis-à-vis de Cryptosporidium. Une exploitation intensive peut contribuer à la contamination de la ressource en eau.


  • Résumé

    Cryptosporidiosis, caused by Cryptosporidium spp. , is a self-limiting infection in immunocompetent individuals but may be life-threatening in immunocompromised individuals, in the absence of effective treatment. The pathophysiological mechanisms of cryptosporidiosis are not yet fully understood, but it has been shown that cryptosporidiosis can cause long-term sequelae. The first part of this work was aimed to highligt in a suckling rat model that infection with C. Parvum (isolate Nouzilly) leads to a more severe infection compared to rats that were infected with C. Parvum (isolate Iowa). Moreover, after clearance of infection, sub-mucosal infiltration of activated mast cells was observed in the jejunum. This infiltration is concomitant with the occurrence of a jejunal hypersensitivity to distention at day 50 post-infection. The anomalies observed are similar to those found in patients suffering from a post-infectious irritable bowel syndrome. The second part of the thesis was dedicated to the study of the transfer modalities of Cryptosporidium oocysts in a well-defined karst system, from the entry (swallow hole) to the exit of the system (spring and well-bore). It has been shown that the oocysts are transported in karst conduits, undergoing transfer, depostion and resuspention processes, under the influence of hydrodynamic gradient. Moreover, it was observed that the exploitation of the resource for the drinking water supply by sequences of continuous pumping promoted resuspension of sedimented oocysts and contributes to contamination of water resources.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (187 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 415 références

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rouen. Service commun de la documentation. Section sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 10/ROUE/S047
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.