Redistribution du bore et de l'arsenic implantés dans le silicium : apport de la sonde atomique tomographique

par Michel Ngamo Toko

Thèse de doctorat en Physique. Sciences des matériaux. Microélectronique

Sous la direction de Kaouther Kétata et de Philippe Pareige.

Soutenue en 2010

à l'Université de Rouen .


  • Résumé

    L'augmentation des niveaux de dopages dans les extensions de source et de drain des transistors à effet de champ MOS est nécessaire à la miniaturisation des composants à semi-conducteurs. Les défauts créés par l'implantation ionique, technique principale de dopage des semi-conducteurs, entraînent au cours du recuit thermique l'apparition de phénomènes indésirables tels que la formation d'amas inactifs de dopants et la ségrégation de dopants aux interfaces avec des diélectriques. La sonde atomique tomographique assistée laser, technique récente, a été utilisée pour l'étude de la redistribution de l'arsenic et du bore dans le Si. Cette technique a été comparée à des techniques plus conventionnelles comme la spectrométrie de masse à ionisation secondaire (SIMS) ou la microscopie électronique à transmission (MET). Nous avons étudié dans la première partie, la redistribution du bore implanté à forte dose dans le silicium avant et après recuit thermique à 740°C. Des amas de bore de tailles nanométriques encore dénommés BICs (Boron Interstitials Clusters) ont été mis en évidence dans le silicium. Parallèlement à ces amas, un ordre à courte distance a également été révélé avant et après recuit thermique par des techniques statistiques et relié à la désactivation électrique. Dans la deuxième partie, la redistribution de l'arsenic dans le silicium et sa ségrégation à l'interface Si/SiO2 ont été étudiées. Un ordre à courte distance a été mis en évidence dans les échantillons implantés et recuits (900°C) ainsi que pour des échantillons dopés par épitaxie et reliée aux mesures électriques. La ségrégation de l'arsenic à l’interface Si/SiO2, étudiée dans des conditions d'équilibre, a permis de mettre en évidence par SAT la forte accumulation d'arsenic (9% de la dose implantée) à l'interface en bon accord avec la technique de spectroscopie de fluorescence-X à incidence rasante (GI-XRF). Des mesures électriques de « Spreading Resistance Profiling » (nano-SRP) ont montré un très faible niveau d'activation de l'arsenic ségrégé.

  • Titre traduit

    Redistribution of boron and arsenic implanted in silicon : tomography atom probe contribution


  • Résumé

    The increase of level of doping in ultra-shallow junctions of MOS field effect transistors is necessary to scaling down semiconductor based devices. The defects created by ion implantation which is the main doping technique, lead during the thermal annealing, the appearance of undesirable effects such as inactive dopant clusters formation and dopant segregation at the interfaces with dielectrics. Very few tools allow the accurate characterization of this anomalous dopant redistribution in silicon. A recent technique, laser –assisted atom probe tomography, was used in this work. This technique was compared to conventional ones such as secondary ion mass spectrometry (SIMS) and transmission electron microscopy (TEM). We studied in the first part the redistribution of boron in silicon before and after annealing (740°C). Boron interstitial clusters (BICs) were identified. In addition to these clusters, a short-range ordering has also been highlighted before and after annealing and linked to electrical deactivation. In the second part of this work, the redistribution of arsenic in silicon after thermal processes and its segregation at Si/SiO2 interface were studied. Small clusters of arsenic were found for implanted and annealed samples (900°C) and also for samples doped by epitaxy. The study of the segregation of arsenic under equilibrium conditions has put into light a high accumulation of arsenic (9% of the implanted dose) at the interface in good agreement with the Grazing Incidence X-Ray Fluorescence spectroscopy (GI-XRF). Electrical measurements performed by Spreading Resistance Profiling (nano-SRP) showed the low level of activation of segregated arsenic.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (182 p.)
  • Annexes : Bibliogr. en fin de chapitres.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rouen. Service commun de la documentation. Section sciences site Madrillet.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 10/ROUE/S014
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.