Les organisations non gouvernementales et la coopération décentralisée dans la vallée du fleuve Sénégal : Sénégal et Mauritanie

par Evelyne Barq

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Jean-Claude Arnaud.

Soutenue en 2010

à Rouen .


  • Résumé

    Cette thèse étudie le rôle joué par les organisations non gouvernementales et la coopération décentralisée dans la vallée du fleuve Sénégal, en prenant en compte les rives sénégalaise et mauritanienne. Dans la première partie, nous nous intéressons à l'évolution de la coopération publique internationale, de l'appui au développement vers la "lutte contre la pauvreté". L'identité non gouvernementale des ONG et de la coopération décentralisée est relativisée à l'aune de leur dépendance financière. La deuxième partie présente la problématique du développement dans la vallée du fleuve Sénégal. La mise en oeuvre du programme de l'Organisation pour la mise en valeur du Sénégal (OMVS) bouleverse l'hydrologie et l'environnement de notre zone d'étude. De nombreuses contraintes pèsent sur la rentabilité de l'agriculture irriguée et la majorité des habitants de la vallée restent voués à la pluriactivité et à la précarité. Les possibilités des migrants de fournir une aide à leurs familles et financer les projets collectifs villageois se réduisent. Les réponses spécifiques apportées par les acteurs non gouvernementaux font l'objet de la troisième partie. Il s'avère qu'elles ne relèvent pas de stratégies différentes de développement mais qu'elles s'inscrivent dans les modèles prescrits par la coopération publique. Les acteurs non gouvernementaux disposent cependant de marges de manoeuvre qui peuvent leur permettre d'apporter un soutien aux populations les plus fragilisées

  • Titre traduit

    NGOs and decentralized cooperation in the Senegal River Valley : Senegal and Mauritania


  • Résumé

    This thesis addresses the role played by NGOs and by the decentralized cooperation in the Senegal River Valley, taking into account the banks of Senegal and Mauritania. In the first part, we focus on the evolution of public international cooperation, from "aid to development" to "fight against poverty". The NGOs' and decentralized cooperation "nongovernmental" identity is relativized due to their financial dependence. The second part presents the problems of development in the Senegal River Valley. The implementation of the program of the Organization for the Development of the Senegal River (OMVS) disrupts hydrology and the environment in our study aera. Many constraints threaten the profitability of irrigated agriculture and most Valley residents remain condemned to multiple jobs and to precarity. Migrant's potential to provide assistance to their families and to fund community projects in village is reduced. Specific responses of non-governmental actors are the subject of the third party. It appears that they do not express diffrent development strategies, but are part of the models prescribed by public cooperation. Non-governmental actors have, however, some latitude to direct their support to the most vulnerable people

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (665 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 617-645

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rouen. Service commun de la documentation. Section lettres.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : Y9916
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.