Analyse multiscalaire et multifactorielle de l’évolution et du comportement géomorphologique des systèmes côtiers sud bretons

par Soazig Pian

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Hervé Regnauld et de David Menier.

Soutenue en 2010

à Rennes 2 .


  • Résumé

    Les travaux effectués dans le cadre de ce doctorat se sont intéressés au comportement géomorphologique des littoraux Sud bretons, situés entre la pointe du Talut (Lorient) et l’estuaire de la Vilaine (Penestin). Principalement constitués de côtes basses, composées de falaises altérées ou de systèmes dunes-plages, ces littoraux sont sensibles aux processus d’érosion favorisant le recul du trait de côte. De plus, les pressions anthropiques exercées sur la frange littorale augmentent fortement depuis les années 50 et favorisent une artificialisation croissante des espaces côtiers. Dans ce contexte, ces travaux ont cherché à appréhender l’incidence de la complexité des relations « nature » – « société » dans le fonctionnement géomorphologique de ces littoraux, en s’intéressant plus particulièrement à l’occurrence des processus érosifs. L’analyse est fondée sur une approche multiscalaire et multifactorielle, basée sur trois années de travail terrain, ainsi que sur une analyse spatiale et statistique des variations du trait de côte, sur différents pas de temps. Sur le long terme (échelle de temps pluri-décennale), l’analyse a consisté à mettre en relation les variations du trait de côte mesurées à partir de photographies aériennes avec une base de données SIG décrivant les facteurs contrôlant l’évolution du trait de côte. De cette manière, les relations de dépendances spatiales et statistiques entre les mouvements du trait de côte et ces facteurs ont pu être établies afin de hiérarchiser leurs rôles respectifs. L’analyse a été effectuée sur plusieurs pas de temps en fonction de la disponibilité des clichés aériens. Elle s’est intéressée à cinq systèmes côtiers : le Massif Dunaire Gâvres-Penthièvre, la presqu’île rocheuse de Quiberon, la baie de Quiberon, le Golfe du Morbihan et les plages Sud Est de la presqu’île de Rhuys. Sur le court terme (échelle de temps biannuelle), l’analyse a cherché à caractériser le comportement morphodynamique de 25 plages situées au sein du Massif Dunaire Gâvres-Penthièvre, de la baie de Quiberon et de la Presqu’île de Rhuys, à partir de données granulométriques, de données topographiques et de données modélisées de la houle au large et à la côte. Les résultats obtenus ont été comparés de manière à établir une typologie des comportements morphodynamiques et géomorphologiques. La combinaison des résultats obtenus a permis de proposer des modèles conceptuels du fonctionnement géomorphologique de ces systèmes côtiers et d’analyser la complexité des relations entre « contraintes naturelles » et « contraintes anthropiques ». A l’échelle des systèmes côtiers, les variations du trait de côte, sur les longs et moyens termes, sont principalement expliqués par des contraintes morphologiques et hydrodynamiques. Sur certains pas de temps, les mesures de protections des dunes bordières favorisent la progradation du front dunaire. A une échelle plus fine, le recul du trait de côte est contrôlé par des processus d’érosion accélérée ou par des processus d’érosion anthropique. L’analyse de ces interactions a permis de proposer une typologie des formes de vulnérabilité affectant les côtes de Bretagne Sud, intégrant l’importance relative du contrôle de l’élément anthropique dans l’occurrence et la localisation des processus érosifs.

  • Titre traduit

    Multifactorial analysis of the geomorphological evolution and behavior of South Brittany coastal systems over different time and space scales


  • Résumé

    This PhD deals with the geomorphologic behaviour of the South Brittany coast and more precisely, the part located between the pointe du Talut next to Lorient and the mouth of the river Vilaine near Penestin. Consisting essentially of low weathered cliffs and sand-dune/beach systems, the coast is particularly sensitive to erosion processes leading to shoreline retreat. Moreover, since the 1950s, the coast has been subjected to ever increasing man-induced pressures contributing to an ever growing artificial remodelling of the coastal fringe. In such a context, this study aimed at understanding the effect of the intricate interrelations between nature and society on the geomorphologic behaviour of the coast, with particular emphasis given to the occurrence of erosion processes. The analysis is based on a multi-scalar and multifactorial approach backed by three years of field work, as well as on a spatial and statistical treatment of shoreline variations over various time intervals. From a long-term viewpoint with a multi-decennial timescale, the analysis consisted in relating shoreline variations measured from aerial photographs to a GIS database describing the factors controlling coastline evolution. In this way, it was possible to establish the spatial and statistical relations between the shoreline movements and the controlling factors in order to classify them in accordance with importance of their respective role. The analysis was carried out over several time intervals depending on the availability of aerial photographs. It focused on five coastal systems: the Gâvres-Penthièvre dune massif, the Quiberon rocky peninsula, the Quiberon bay, the Gulf of Morbihan and the beaches located south-east of the Rhuys peninsula. From a short-term viewpoint with a timescale based on half-year intervals, the study aimed at establishing the morphodynamic behaviour characteristics of twenty five beaches located within the Gâvres-Penthièvre dune massif, the Quiberon bay and the Rhuys peninsula, using granulometric and topographic data as well as offshore and nearshore modelled wave data. The combination of the results allowed to build conceptual models of the geomorphologic behaviour of each of these coastal systems, and to analysis interrelationships occurring between “natural” and “anthropogenic” constraints. At coastal system scale, coastline variations are driven by morphological and hydrodynamical constraints. Protections established on the sand-dunes could favour fronts dunes advances. Over a shorter space scale, shoreline retreat is controlled either by accelerated erosion or by man-induced erosion processes. From these results, it possible to propose a typology of the vulnerability affecting the South Brittany coast, which takes into account so called natural processes and the relative forcing of man-induced factors in the spatial localisation of erosion processes

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (477 p.)
  • Annexes : Bibliographie p. 412-429. 312 réf. bibliogr. 10 Annexes. Liste des cartes, figures, graphiques, tableaux, photographies

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Rennes 2. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire centrale.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Rennes 2. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire centrale.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Institut de géographie. Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : MF 3649
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.