Mémoires artificielles et outils de création musicale : Conséquences de l’emploi des lutheries électroniques et numériques sur la conception et l’appréhension des musiques électroacoustiques

par Frédéric Dufeu

Thèse de doctorat en Musique

Sous la direction de Antoine Bonnet.

Soutenue en 2010

à Rennes 2 .


  • Résumé

    Aux XXe et XXIe siècles, les musiques électroacoustiques ont largement bénéficié des développements d’instruments reposant sur les technologies électroniques et numériques. Parmi les ruptures provoquées par l’emploi des lutheries nouvelles vis-à-vis des situations mécanicoacoustiques, la faculté de certains dispositifs de jeu instrumental à mémoriser des informations sonores et musicales est l’objet central de cette recherche. Si les mémoires artificielles sous leurs différentes formes ont une fonction d’invention pour les outils de composition, elles sont ici principalement étudiées selon leurs manifestations dans les instruments de musique numériques. Aussi bien pour les oeuvres écrites et interprétées que pour les musiques improvisées, la mémoire d’un instrument permet de fonder son comportement reliant l’action gestuelle à la production sonore sur des opérations de reconnaissance, d’apprentissage, de catégorisation et de manipulation d’informations d’ordre symbolique ou audionumérique. La mise en évidence ainsi que l’étude de ce fait organologique singulier conduisent à une reconsidération de la lutherie et des pratiques de la composition, de l’interprétation et de l’improvisation

  • Titre traduit

    Artificial memories and tools for musical creation : Consequences of the use of electronic and digital instruments on the conception and apprehension of electroacoustic music


  • Résumé

    During the XXth and XXIst centuries, electroacoustic music has largely benefited from the developments of instruments based on electronic and digital technologies. Among the ruptures caused by the use of new instruments beside mechanical and acoustic situations, the ability of some devices for instrumental playing to memorize sound-related and musical information is the main issue of this research. While artificial memories, under their different forms, have a function of invention for composition tools, they are here mainly discussed as they are implemented in digital musical instruments. For written and interpreted works as well as for improvised music, the memory allows an instrument to base its behavior linking gestures to sound production on operations of recognition, learning, categorization and recombination made upon symbolic or audio information. The highlighting and the study of such a singular instrumental feature lead to reconsider instrument design and activities of composition, interpretation and improvisation.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (606 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 437-492. 324 réf. bibliogr. 6 annexes sur cédérom. Table des figures et tableaux. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Rennes 2 - BU centrale (Rennes).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TR RENNES 2010/76/1

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Rennes 2 - BU centrale (Rennes).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2010/REN2/0038
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.