La vengeance et la résurrection : étude sur la structure et le sens dans Le Conte du Graal de Chrétien de Troyes

par Yoshio Konuma

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Christine Ferlampin-Acher.

Soutenue en 2010

à Rennes 2 .


  • Résumé

    Cette étude a pour but d’éclaircir le sens et la structure du Conte du Graal de Chrétien de Troyes en les axant sur deux sujets : vengeance et résurrection. La partie Gauvain est souvent négligée, bien que les médiévistes reconnaissent qu’elle est une œuvre authentique de Chrétien. Les aventures de Gauvain échappent à notre compréhension à la lumière de notre conception générale du roman. Les épisodes de Gauvain se caractérisent par une suite de vengeances que les personnages secondaires éprouvent contre le second héros. Entre autres, l’épisode du roi d’Escavalon porte sur la quête de la Lance-qui-saigne. Mais, Chrétien évite de préciser le sens de cette quête. Pour le savoir, il est indispensable d’éclaircir le sens caché de cet épisode. Certes, la proposition du vavasseur sur la lance est énigmatique. Mais, lorsque nous superposons l’épisode du roi d’Escavalon et celui de l’ermite, nous pouvons, pour la première fois, deviner le sens du diptyque : la fonction de la Lance-qui-saigne est inverse à celle du Graal. Ce dernier soutient la vie de l’oncle de Perceval, tandis que la première sous-entend la mort de l’oncle de Gauvain et la destruction de Logres. Pour venger son seigneur tué par Gauvain, le but du vavasseur est de faire mourir le seigneur de son ennemi : Arthur. Par ailleurs, d’Erec à Yvain, l’importance de la résurrection est indubitable chez Chrétien. Dans l’épisode du Vendredi Saint, Perceval comprend le sens du crucifiement du Christ. Deux jours après, jour de Pâques, il fait sa communion en état de péché mortel. Dans le contexte du récit, il est clair qu’il s’agit de la résurrection spirituelle de Perceval. Cette résurrection illumine paradoxalement la partie Gauvain. A mesure qu’elle se déroule, Gauvain monte sur le trône du château des morts. Chrétien envisage de construire la partie Gauvain dans le style de la parodie.

  • Titre traduit

    Vengeance and resurrection : a study of structure and meaning in Le conte du Graal of Chretien de Troyes


  • Résumé

    This thesis aims to clarify the meanings and structure of Chrétien de Troyes’ Le Conte du Graal by focusing on two subjects: vengeance and resurrection. The Gauvain part has often been neglected despite medievalists’ universal consensus that it is Chrétien’s authentic work. It seems difficult to see how we should understand the adventures of Gauvain within the structure of the romance. The episodes of Gauvain are characterized by a series of vengeful events in which subordinate characters feel against that second protagonist. Among others, the episode of the king of Escavalon is concerned with the quest of the Bleeding Lance. However, Chrétien does not explain the meaning of this quest; it is left to the reader to find it. The proposal of the vassal on the Bleeding Lance is especially mysterious. Here I would argue that when we contrast this episode with that of the hermit, we can for the first time recognize their diptych structure: the Bleeding Lance functions as the reverse of the Holy Grail. The latter supports the life of Perceval’s uncle, while the former signifies the death of Gauvain’s and the destruction of Logres. To avenge the killing of his lord by Gauvain, the vassal attempts to murder his enemy’s lord — Arthur. In addition, as Erec to Yvain also demonstrates, the importance of resurrection is indubitable in Chrétien’s works. In the episode of Good Friday, Perceval realizes the significance of the Crucifixion. Two days later, on the day of Easter, he receives communion in a state of mortal sin. In the context of the story, it is clearly Perceval’s spiritual resurrection that matters. This resurrection sheds paradoxical light on the Gauvain part. For, as the story develops, Gauvain mounts the throne of the castle of the dead. Chrétien obviously plans to construct the Gauvain part as a kind of parody.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (Nbr. 484 f.)
  • Notes : Thèse microfichée
  • Annexes : Bibliogr. f. 391-450. Index des noms propres et des notions littéraires

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Rennes 2 - BU centrale (Rennes).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TR RENNES 201064/1/

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Rennes 2 - BU centrale (Rennes).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2010/REN2/0032
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.