Territoire et communication politique sur le « web régional breton »

par Mariannig Le Béchec

Thèse de doctorat en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de Pierre Musso.

Soutenue en 2010

à Rennes 2 , dans le cadre de École doctorale Arts, Lettres, Langues (Rennes) , en partenariat avec Université européenne de Bretagne (autre partenaire) .


  • Résumé

    Cette recherche veut explorer les dimensions d’un « web régional breton » à partir de ce que font les acteurs. La construction et l’analyse d’un objet d’investigation (le corpus « web régional breton ») sont associées à un projet de candidature pour un nom de domaine générique sur internet. Bzh (signifiant Breizh, littéralement Bretagne). À partir de la notion de territoire, il convenait de dépasser la frontière « physique » pour définir les attributs d’un territoire sur le web. Ainsi, en prenant en compte les liens hypertextes entre les sites web, nous avons établi des cartographies du web en montrant la dynamique des sites web demeurant attachés à un territoire. L’analyse des signes attachés à un territoire et qui circulent sur le web a permis de montrer que le territoire combinait sa dimension spatiale avec une dimension temporelle. Ces signes sont qualifiés ici « transposables ». L’analyse montre un changement des connotations de signes mis en scène sur le web, comme le drapeau ou les langues. Avec le projet de nom de domaine. Bzh, l’artefact et son organisme international de régulation, l’Internet Corporation for Assigned Names and Numbers viennent à formaliser la notion de communauté sur le web. L’imagerie bretonne sur le web doit alors se structurer. En associant les dynamiques du web et la temporalité d’un territoire, cette thèse propose une redéfinition des notions de territoire et d’institution, dépassant une gestion de la stabilité pour devenir une gestion de la circulation sur le web

  • Titre traduit

    Territory and political communication on the "regional Breton Network"


  • Résumé

    The purpose of this thesis is to explore the dimensions of a “regional Breton web” (regional Breton network) with reference to users activity. The construction and analysis of the object of this investigation (i. E. The corpus “regional Breton network”) are associated with the application process for the status of generic Top-Level Domain. Bzh (meaning Breizh, i. E. Bretagne). Beginning with the notion of territory, it was suitable to go beyond the physical frontier to define the attributes of the territory (Brittany) on the web. Thus, taking in to account the hyperlinks between websites, we have mapped web cartographies by demonstrating the dynamics of the websites associated with a physical territory. By means of analyzing the signs associated with a physical territory and circulating on the web (referred to as “transposable signs”), we have shown that the notion of territory arranges a spatial and a temporal dimensions. This analysis shows a change in the connotations of signs staged on the web as flags or languages. By means of the project entitled Top-Level Domain. Bzh, this artefact and its associated international organ of regulation, the Internet Corporation for Assigned Names and Numbers, have come to formalize the notion of community on the web. Breton imagery on the web must thereby structure itself. By associating web dynamics and the temporality of the territory, this thesis propose to redefine the notions of territory and institution as moving past the management of stability to become the management of circulation on the web

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (591 p.)
  • Notes : Thèse microfichée
  • Annexes : Bibliogr. p. 407-424. 301 réf. bibliogr. Table des illustrations. Entretiens, graphe, grille d'analyse corpus restreint, inventaire complet corpus web régional sur cédérom

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Rennes 2. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire centrale.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :