L’esprit-mère dans Buile Suibhne : romance en moyen irlandais du XIIe siècle

par Gilles Boucherit

Thèse de doctorat en Celtique

Sous la direction de Francis Favereau.

Soutenue en 2010

à Rennes 2 .


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    ˜The œspirit-mother in Buile Suibhne : romance in middle-Irish of the XIIth century


  • Résumé

    This study aims at showing the relationship between Fer benn in “Buile Suibhne” with the ancient deer cult of Siberia as described by A. F. Anisimov in his 1963 paper “Cosmological concepts”. This relationship involves a spread of this cult from Siberia to Ireland through the Indo-European branch after its separation from the Indo-Iranian one about 2. 000 B. C. , which means the end of the proto-Indo-European former unity. This origin could well be the Afanasievo culture, a proto-Indo-European one due to the Repin migration starting on the river Don from -3. 700 onwards, which will provide a permanent relationship between east and west for hundreds of years. The Maikop cylindrical seal in [jet]-stone [. . . ] which cannot be older than the third millenium B. C. According to Nekhaev, figuring a stag in front of a tree, could be a precious testimony and a harbinger of the totemic cult of ancestors among the ancient Hittites in the shape of a deer. We’ll follow the trail of the animal mother from Usatovo till Scandinavia, and from the Val Camonica till Iberia and Gaul before sailing to Caledonia around 1. 000 B. C. And Ireland afterwards. It should be the former [monks] now turned into [fili] who for reasons we can imagine will save a part of our pre-christian patrimony undergoing christianisation


  • Résumé

    Cette étude se propose de montrer la parenté de Fer benn dans “Buile Suibhne”, avec le culte du cerf d’origine sibérienne décrit par A. F. Anisimov dans son article de 1963 “Cosmological concepts”. Cette parenté suppose une diffusion de Sibérie en Irlande par l’intermédiaire [des Indo-européens], après [leur] séparation [d'avec] la branche Indo-Iranienne à partir de -2. 000, laquelle marque [la] fin de l’unité [proto-Indo-Européenne]. L’origine de ce culte pourrait bien se trouver dans la culture d’Afanasievo d’essence proto-Indo-Européenne provoquée par la migration de Repin sur le Don à partir de -3. 700, qui mettra en contact permanent l’est et l’ouest pendant des siècles. Le sceau cylindrique en [jais] de Maikop qui ne peut être antérieur au troisième millénaire av. N. è. D’après Nekhaev, représentant un cerf avec un arbre, pourrait être un précieux témoin précurseur du culte totémique des ancêtres chez les anciens Hittites sous forme de cerf. Nous suivons les traces de cet animal mère d’Usatovo jusqu’en Scandinavie puis du Val Camonica jusqu’en Ibérie en passant par la Gaule, avant de s’embarquer pour l’Écosse vers -1. 000 d’où il passera en Irlande. Ce sont probablement les anciens [moines] devenus [fili] qui pour des raisons que l’on peut imaginer sauvegarderont une partie de notre patrimoine pré-chrétien, sous prétexte de christianisation

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (745 f.)
  • Notes : Thèse microfichée
  • Annexes : Bibliogr. f. 691-712. 510 réf. bibliogr. Index des noms. Annexes

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Rennes 2 - BU centrale (Rennes).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TR RENNES 2010/28/1

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Rennes 2 - BU centrale (Rennes).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2010/REN2/0014
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.