Évolution des stratégies de reproduction de parasitoïdes de drosophiles en réponse au climat

par Joffrey Moiroux

Thèse de doctorat en Biologie

Sous la direction de Jacques Van Alphen et de Joan Van Baaren.

Soutenue en 2010

à Rennes 1 .


  • Résumé

    Durant cette thèse, nous avons cherché à (1) déterminer le rôle du climat et de facteurs biotiques associés à celui-ci dans la sélection d'adaptations locales chez des parasitoides de drosophiles (2) comprendre comment la plasticité phénotypique des traits d'histoire de vie a évolué en réponse à l'environnement et aux stratégies de reproduction de ces organismes. Contrairement aux consommateurs primaires pour lesquels la température d'origine affecte directement l'évolution des histoires de vie, il semblerait que les facteurs biotiques dépendants du climat comme la distribution des hôtes et la compétition interspécifique soient le moteur principal de la sélection naturelle chez les parasitoides. La distribution des hôtes expliquerait les très fortes variations géographiques observées sur des échelles fines, comme l'existence de populations proovogéniques ou synovogéniques au sein d'une même espèce, ainsi que de populations capables ou non de lipogenèse à l'age adulte. Cette dernière variation aurait notamment affecté les compromis entre traits et l'évolution du taux de métabolisme. La force de la plasticité phénotypique présente également de fortes variations géographiques. Celles-ci peuvent être attribuées à la variabilité de l'environnement d'origine et non aux histoires de vie des organismes. Prédire l'évolution des parasitoides en réponse au réchauffement global nécessite donc d'intégrer non pas seulement un effet direct du climat, mais un effet des facteurs biotiques et de la variabilité environnementale associés au climat.

  • Titre traduit

    Evolution of reproductive strategies of drosophila parasitoids in response to climate


  • Résumé

    In this thesis, we investigated (1) the relative roles of climate and biotic factors varying with climate in the selection of local adaptations of drosophila parasitoids (2) how the phenotypic plasticity of the life history traits has evolved in response to the environment and egg maturation strategies of theses organisms. Contrarily to the primary consumers in which evolution of life histories is directly affected by temperature, biotic factors varying with climate, such as host distribution and interspecific competition may be the principal agent of natural selection in parasitoids. Host distribution may explain the very strong variations that we observed, such as the existence of proovigenic and synovigenic populations in a same species and populations able or not to synthesise lipids during adult life. This last intraspecific variation may have affected trade-offs between traits and the evolution of metabolic rate. Strong variations in the level of phenotypic plasticity were also observed. Variability of the environment of origin explained these variations whereas life histories of organisms did not. To predict evolution of parasitic wasps in response to the global warming, biotic factors and environmental variability depending on climate should thus be integrated, and not only climate.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (195 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. en fin de chapitres

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA RENNES 2010/193
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.