Caractérisation et modélisation de la différenciation lymphocytaire B chez l'Homme

par Simon Le Gallou

Thèse de doctorat en Biologie

Sous la direction de Thierry Fest.

Soutenue en 2010

à Rennes 1 .


  • Résumé

    La différenciation lymphocytaire B mature s'effectue dans les organes lymphoïdes secondaires, au sein d'une structure spécialisée appelée centre germinatif (CG). Les centroblastes et les centrocytes sont les deux sous-populations B présentes dans cette structure. Chez l’Homme, le marqueur CD77 qui servait à séparer ces deux populations a montré ses limites au cours de ces dernières années, suggérant la nécessité d'une révision phénotypique. Les données récentes obtenues chez la souris ont démontré que les cellules B du CG présentent une expression membranaire différente pour le récepteur de chimiokine CXCR4. En nous basant sur ces données, nous avons étudié l'expression de ce récepteur à la surface des cellules B du CG chez l’Homme. Ainsi, nous avons pu montrer que ce marqueur permet la ségrégation de deux compartiments, les centroblastes exprimant à leur surface CXCR4, contrairement aux centrocytes qui en sont dépourvus. Le second axe de recherche de notre projet a consisté à mettre au point un système de différenciation in vitro à partir de lymphocytes B naïfs humains. Ce système a permis de mimer les évènements survenant lors de la différenciation B.

  • Titre traduit

    Characterization and modelization of human B cell differentiation


  • Résumé

    Mature B-cell differentiation occurs in secondary lymphoid organs, within specialized structures called germinal centers (GC). This differentiation leads to the generation of memory B cells or Ig-secreting plasma cells, which are the effectors of humoral response. Centroblasts and centrocytes are the two B-cell subsets of the GC, respectively present in the dark and light zones. In human, the CD77, which was used to identify these populations, showed recently limitations, prompting phenotypical revision. Recent data obtained in mouse studies, showed that the B-cell position in GC depends on the expression of the chemokine receptor CXCR4. Based on these data, we studied the surface expression of this receptor in human GC B cells. Thus, we were able to discriminate and characterize the two GC B subsets. CXCR4 is expressed on centroblasts whereas centrocytes are negative for membrane expression. The next part of the project consisted to set up an in vitro model of naïve B cells differentiation. This model allowed us to mimic the events, as class switch recombination or Ig secretion, which occur during in vivo differentiation.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (174 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 150-174

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA RENNES 2010/25
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 8021
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.