Importance des traits clonaux dans la réponse à la défoliation et au pâturage chez des plantes herbacées

par Marie-Lise Benot

Thèse de doctorat en Biologie

Sous la direction de Anne Bonis et de Cendrine Mony.

Soutenue en 2010

à Rennes 1 .


  • Résumé

    La clonalité ou multiplication végétative est répandue chez les plantes de prairies. L’objectif est de tester que le pâturage favorise les traits clonaux permettant aux plantes de résister notamment à la défoliation qu’il génère. Des données récoltées in situ indiquent que cette défoliation, homogène à l’échelle du fragment clonal, favorise les formes stolonifères et cespiteuses. La plasticité architecturale en réponse à la défoliation dépend de contraintes structurales spécifiques. Une diversité d’architectures semble donc pouvoir s’exprimer en prairies pâturées. Le stockage de réserves dans la base des tiges augmenterait la résistance au pâturage. Les résultats de simulations numériques suggèrent que les formes clonales optimales en conditions homogènes (avec et sans défoliation) sont compactes, alors que la défoliation hétérogène favorise la dispersion. Le pâturage semble donc avantager les formes clonales maximisant l’occupation de l’espace tout en limitant les coûts associés à la clonalité.

  • Titre traduit

    Importance of clonal traits in response to defoliation and grazing in herbaceous plant species


  • Résumé

    Clonality or vegetative multiplication is widely spread in prairial vegetation. The objective of this thesis was to test the hypothesis that grazing promotes clonal traits conferring on plants abilities of resistance, notably to grazing-induced defoliation. Data collected in situ indicate that this defoliation, which is perceived as homogeneous at the scale of the clonal fragment, favors stoloniferous and caespitose forms. Architectural plasticity in response to defoliation depends on species-specific structural constraints. Thus, various architectures could express in grazed pastures. Resource storage in stem basis seems to enhance resistance to grazing. The results from numerical simulations suggest that optimal clonal growth forms in homogeneous conditions (either defoliated or not) are compact, whereas heterogeneous defoliation promotes dispersion. As a conclusion, grazing seems to favor clonal growth forms that maximize spatial occupation, while limiting the costs associated to clonality.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (310 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 283-309

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA RENNES 2010/16
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.