Santé du corps et santé de l’esprit : les apports de l'éthique de Spinoza à l'éthique médicale

par Éric Delassus

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Jacqueline Lagrée.

Soutenue en 2010

à Rennes 1 .


  • Résumé

    La maladie, qu'elle soit chronique ou aiguë, est souvent perçue comme une injustice ou une malédiction. La philosophie de Spinoza, parce « qu'elle enseigne comment nous devons nous comporter à l'égard des choses de fortune », peut donc être considérée comme la source d'une sagesse dont la vertu serait de vaincre ces représentations qui ne font qu'ajouter une souffrance inutile aux douleurs que nous impose le plus souvent la maladie. Spinoza, qui fut lui-même malade une grande partie de sa vie, n'en est pas moins parvenu, selon ses biographes, à rédiger son Éthique et à vivre courageusement et sereinement sa condition. Il est la preuve par l'exemple que la maladie n'est pas nécessairement un obstacle sur la voie qui mène au salut. Ce travail tente de montrer en quoi sa philosophie n'est pas étrangère à une telle attitude. L'Esprit étant pour Spinoza «l'idée du corps», il faudrait pour progresser vers une appréhension plus sereine de la maladie, qu'il se constitue comme une idée adéquate. Or, le malade peut-il penser l'idée de son corps comme une idée claire et distincte ? Cette question est au centre de ce travail qui cherche à proposer, tant aux malades qu'à ceux qui les prennent en charge, des pistes de réflexion pour mieux vivre la maladie et pour mieux accompagner ceux qui en souffrent.

  • Titre traduit

    Body and mind health : the contribution of Spinoza's ethics to medical ethics


  • Résumé

    Illness, whether chronic or acute, is often perceived as an injustice or a curse. The philosophy of Spinoza, because « it teaches us, how we ought to conduct ourselves with respect to the gifts of fortune », can thus be regarded as a source of wisdom whose virtue would be to overcome such representations. They only add pointless suffering to the pains that are in most cases imposed by illness. According to his biographers, Spinoza, who himself was affected by illness most of his life, nevertheless succeeded in writing his Ethics and in living his condition with courage and serenity. He is a shining example of how illness is not necessarily an impediment on the path to salvation. This research attempts to show how his philosophy is no stranger to such an attitude. The mind being for Spinoza « the idea of the body », it should develop into an adequate idea so as to make headway towards a more serene acceptance and understanding of illness. However, can the patient think the idea of his/her body as a clear and distinct idea? This question is central to this work, which seeks to offer both to patients and to those who take care of them, food for thought to better endure illness and to better assist sufferers.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2011 par Presses universitaires de Rennes à Rennes

De l'"Éthique" de Spinoza à l'éthique médicale


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (337 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 315-322. Notes bibliogr. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TAP RENNES 2010/3
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2011 par Presses universitaires de Rennes à Rennes

Informations

  • Sous le titre : De l'"Éthique" de Spinoza à l'éthique médicale
  • Dans la collection : Philosophica
  • Détails : 1 vol. (339 p.)
  • ISBN : 978-2-7535-1330-3
  • Annexes : Bibliogr. p. [325]-331. Notes bibliogr. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.