Le rôle de la Banque Centrale Européenne dans la transmission asymétrique des cours pétroliers sur l'activité

par Guillaume L'Oeillet

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Isabelle Cadoret et de Frédéric Lantz.

Soutenue en 2010

à Rennes 1 .


  • Résumé

    Cette thèse s'intéresse aux impacts asymétriques des cours pétroliers sur l'activité en Europe et plus précisément dans l'Union Economique et Monétaire (UEM). Les récentes études empiriques ont mis en évidence la non-linéarité des effets du prix du baril sur la production. Si une hausse des cours du pétrole réduit l'activité économique, il semblerait que leur diminution n'entraîne pas de croissance supplémentaire. Ce travail explore plus spécifiquement un facteur explicatif de cette asymétrie : la politique monétaire menée par la Banque Centrale Européenne (BCE). Le choc d'offre que constitue l'augmentation des cours du brut conduit en effet à l'autorité monétaire à réaliser un arbitrage entre croissance économique et stabilité des prix. Sa résolution est susceptible de renforcer l'effet récessif du choc lorsque la stabilité des prix représente le principal objectif, comme c'est le cas pour l'autorité européenne. Les résultats indiquent que la BCE contribue à l'asymétrie de la relation entre cours pétroliers et activité. En conduisant une politique monétaire restrictive en réponse aux hausses des cours, elle amplifie la contraction de l'activité. Cette réaction s'avère néanmoins légitime étant donnée la transmission asymétrique des prix du pétrole sur le niveau général des prix dont la stabilité est l'objectif de l'institution européenne.

  • Titre traduit

    The role ofthe European Central Bank in the assymetric transmission of oil prices on economic activity


  • Résumé

    This thesis deals with the asymmetric impacts of oil prices on the European activity and more precisely in the Economic Monetary Union (EMU). Prévious empirical studies stress the nonlinear effects of crude oil prices on output. Indeed, while rising oil price reduce economic growth, their decreases have no expansionary effects. We examine a potential explanation of the asymmetry : the monetary policy led by the European Central Bank (ECB). The supply shock that is an oil shock creates a trade-off for monetary authorities between inflation and output. The solution could strengthen contractionary effects when the monetary strategy targets the price stability, like the ECB. Our results suggest thet the ECB contributes to the nonlinear relationship between oil prices and output. Rising oil prices entail a restrictive monetary policy which amplifies the negative effects on economic activity. This reaction is however justified by an asymmetric pass-through of oil prices on the inflation rate which is the main concern of the ECB.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (VIII-277 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f.247-259. Index. Glossaire. Annexes

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des Sciences et Technologies de Lille. Faculté des sciences économiques et sociales. Centre de documentation.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences juridiques, politiques, économiques et de gestion.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TGRENN2010/5

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences juridiques, politiques, économiques et de gestion.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TGFRENN2010/5
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.