Études expérimentales des propriétés dispersives de structures photoniques à base de micro-résonateurs pour la réalisation de fonctions optiques

par Stéphane Trebaol (Trebaol, Stéphane)

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de

Soutenue en 2010

à Rennes 1-ENSSAT .


  • Résumé

    Ce  travail porte sur l'étude expérimentale et théorique des propriétés dispersives de structures photoniques à base de micro‐résonateurs. La caractérisation de la fonction de transfert de résonateurs de facteurs de surtension très élevés (>  108) est difficilement  réalisée à partir des méthodes expérimentales conventionnelles en régime stationnaire.  Nous proposons une méthode hybride spectrale/temporelle associée à un modèle analytique permettant la mesure du facteur de surtension global et  la discrimination, de manière univoque, des facteurs Q0 intrinsèque (résonateur) et Qe extrinsèque (coupleur) du dispositif.   Par cette  simple mesure,  nous déterminons le  régime de couplage et les propriétés dispersives du système sous test.  Cette méthode est appliquée avec succès sur des résonateurs à fibre, des micro‐disques MgF2 et  des microsphères passives et actives.  Dans les résonateurs micro‐sphériques à modes de galerie (haut facteur de qualité et grande finesse : F>105) nous avons notamment étudié leur capacité à réaliser un filtre amplificateur de haute sélectivité(gain supérieur à 20 dB à 1,55 μm et de largeur spectrale de 115 kHz) ainsi que la levée de dégénérescence entre les modes contra‐propagatifs de la cavité.   Ce dernier effet induit par la diffusion Rayleigh se manifeste par un doublet de résonances dont l’écart en fréquence est une signature de l'efficacité de la rétrodiffusion.  Parallèlement, nous proposons différentes architectures à base de cavités couplées dans le but de contrôler la dispersion dans ces systèmes.  Nous avons étudié la transparence induite par couplage de résonateurs dans des structures dites CRIT (équivalent  classique  de  l’EIT) pour la réalisation d’états de lumière lente.  Les limites imposées par les pertes intrinsèques des  résonateurs peuvent être contournées par l’utilisation de résonateurs actifs. Le paramètre  supplémentaire lié au caractère actif des résonateurs offre un potentiel d'application en tant que ligne à retard ajustable tout en conservant une transparence du système d’environ 90% et permet une mise en forme (un contrôle) des différents ordres de dispersion du dispositif.  Nous démontrons également l’augmentation du facteur de qualité par la dispersion induite par couplage de résonateurs actifs.  Ainsi, dans le cas N = 2, nous utilisons un résonateur pour augmenter  artificiellement le chemin optique d’un second jouant le rôle de cavité cible.  Expérimentalement, nous avons obtenu une augmentation du facteur de qualité d’un coefficient 23.  Dans le cas N = 3, l’insertion d’un CRIT actif dans un résonateur sous couplage critique montre que le facteur Q de ce résonateur peut être augmenté et  modulé par le gain dans les résonateurs actifs. Dans le test expérimental effectué sur un système modèle à boucles de fibres optiques dopées Er3+, le facteur Q passe de  4×107 à 2,5×108.  La démonstration expérimentale de ce principe montre la possibilité d’ingénierie du facteur Q par l'utilisation de structures photoniques artificielles actives.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (XIV-196 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. (193 réf.). Annexes

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Ecole nationale supérieure de sciences appliquées et de technologie. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : P 4. 5. TRE.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.