Les stratégies des communautés et la régulation sectorielle et territoriale des configurations productives : le cas de l’agroalimentaire russe

par Pascal Grouiez

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Christian Barrère.

Soutenue en 2010

à Reims .


  • Résumé

    Notre thèse propose de sortir d'un schéma dual dans lequel les forces poussant au développement et la modernisation du secteur agricole russe, dans le cadre de la construction d'une économie de marché, se heurteraient à des lobbys usant de leur pouvoir politique pour bloquer le développement économique. Les deux phénomènes ont quelque consistance, mais les approches de terrains réalisées à Orel (région de la Fédération de Russie) nous ont conduits à observer que les formes de capitalisme agricole ou même d'exploitations individuelles restaient « inhabituelles ». Notre approche propose de porter le regard sur la réalité des réponses des acteurs en termes : de combinaisons de blocs sociaux ; d'organisation des frontières entre unités productives et de prise en charge des différentes fonctions de l'agriculture dans une société donnée. L'approche régulationniste sectorielle et territoriale invite à observer sur une longue période, la façon dont se nouent des configurations productives. En la mobilisant au service d'une démarche d'économie industrielle empirique et en l'associant à une approche patrimoniale, on s'est proposé d'élargir l'approche régulationniste à l'étude de la façon dont les acteurs interprètent la multifonctionnalité de l'agriculture pour mettre en avant certaines fonctions qu'ils souhaitent préserver. Nous aboutissons à la nécessité de tenir compte de la persistance de l'hétérogénéité des exploitations agricoles dans la région d'Orel et de leur façon spécifique de prendre en charge la multifonctionnalité. Les différentes formes d'exploitations héritées du système soviétique ont su (ou du) évoluer dans le nouveau contexte économique. Elles ont utilisé les marges de manoeuvre dont elles disposaient pour choisir la façon dont elles s'inséraient sur les marchés agricoles en formation. Le corollaire est qu'elles se sont posé la question de la façon dont elles pouvaient stratégiquement utiliser l'expression des besoins sociaux des populations rurales pour constituer avec elles des « communautés » garantissant leur reproduction et leur développement respectif. La régulation des marchés et l'intervention des politiques aux niveaux local et national ont accompagné ces transformations. Cela s'est traduit par la construction d'un espace de régulation au niveau d'un mésosystème que nous pensons pouvoir représenter comme le lieu de confrontation de quatre configurations productives. Elles expriment la diversité des stratégies patrimoniales et marchandes. Les communautés qui se constituent autour de chacune d'elles sont influencées par la façon dont les rapports de propriété sont redéfinis. Ainsi, dans la région d'Orel, des collectifs de propriétaires de parcelles en indivision se sont créés et leur légitimité a été reconnue par les autorités locales et les textes de loi. Leur stratégie de constitution du foncier agricole en un patrimoine collectif a été le moyen d'encourager les différents investisseurs à maintenir la gestion, le financement et/ou la production de biens collectifs.

  • Titre traduit

    Communities' strategies and sectorial and territorial regulation of the productive configurations : the case of the agribusiness in Russia


  • Résumé

    The end of the soviet system led to a reorganization of kolkhozes and sovkhozes. Despite these transformations, the agricultural operators have developed strategies to preserve non-market goods production. The decision to keep the former social role question the experts. Indeed, these behaviors create a priori less efficient economic performances. However, they help to maintain large corporate farms, which should not be compatible with the market. This way, Russian agriculture became heterogeneous, while the reforms should have mainly helped only the emergence of small farms. Our main thesis is that a sectoral regulationist approach, which considers that the actor have a specific rationality due to the fact that he is also a member of a community, allows to analyze the choice to product some non market goods. We have used the concept of “productive configuration” saw as a representation of the framework which organizes the coherence of some institutional elements (as market rules, territorial issues. . . ). Our empirical work in the oblast of Orel allowed us to represent the regulation of the agricultural sector as four “productive configurations”. We explained the plurality of the configurations as the result of the diversity of agreements consented by actors. These agreements allow each actor to maximize his interests according to his power and to reproduce the community to which he belongs to. To defend their individual and collective interests the actors create some legal structures which prevent the standard capitalism development in the Russian agriculture. These legal structures are based on the construction of the land as a collective patrimony.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (758 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 291-313

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Reims Champagne-Ardenne. Bibliothèque universitaire. Section Droit-Lettres.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.