Multicotation, protection des actionnaires minoritaires et valorisation des entreprises

par Sonia Makni Zouari

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Mehdi Nekhili.

Soutenue en 2010

à Reims .


  • Résumé

    Cette thèse traite la question de la multicotation sous le prisme du gouvernement des entreprises. L'objectif est double. En premier lieu, elle vise à tester l'effet des mécanismes de gouvernement d'entreprise sur la décision de multicotation. En second lieu, elle étudie l'impact du chok du mode de multicotation sur la valorisation des entreprises multicotées. La problématique de notre étude ne se limite pas à la vérification de l'impact de la décision de multicotation sur la valorisation des entreprises, mais intègre aussi la question de l'appartenance juridique des entreprises multicotées. Elle met ainsi en exergue des différences notables entre le contexte commun et civil. La première partie de cette thèse fait un état de lieu des travaux traitant la question de la multicotation et de ses conséquences en termes de protection des actionnaires minoritaires. La deuxième partie est une analyse empirique des données relatives à 200 entreprises provenant de 28 pays durant la période 2002-2006. Il ressort des résultats empiriques trouvés que la décision de s'introduire dans une bourse américaine est une décision complexe dépendant de certains mécanismes de gouvernement d'entreprise. II est également montré que les entreprises provenant des pays de droit civil ne s'introduisent pas dans une bourse américaine pour des raisons similaires à celles des entreprises provenant des pays de droit commun. En outre, les entreprises provenant des pays de droit civil français, sont les plus incitées à être cotées aux Etats-Unis (par le biais des ADRs niveau 2 ou niveau 3). Finalement, nos résultats montrent que la cotation dans les bourses américaines conduit à une meilleure valorisation des entreprises multicotées provenant des pays de droit civil. En revanche, elle n'a aucun effet sur la valorisation des entreprises originaires des pays de droit commun.

  • Titre traduit

    Cross-listing, minority shareholders's protection and firm's value


  • Résumé

    This thesis treatss the question of cross-listing under the prism of corporate governance. The goal of this thesis is twofold. First, it aims ut testing the eflect of corporate governance mechanisms on cross-listing decision. Second, it examines the impact of the choice of cross-listing mode on the firms' value. The problem of our study is not limited to verify the impact of the cross-listing decision on the firms ' value, but also incorporates the issue of listed firms' legal ownership. Our analysis shows several important points which put forward the differences between common and civil context. The first part of this thesis gives a report of works treating the cross-listing decision and its consequences in terms of minority shareholders' protection. The second part is an empirical analysis examining a sample of 200 firms from 28 countries over the period from 2002 to 2006. The empirical results suggest that the decision to enter into U. S. Exchange is a complex decision which depends on certain corporate governance mechanisms. It is abo shown that firms from civil law countries are not Iisted on a US. Exchange for similar reasons to those of firms from common law countries. Further, firms from french civil law are more likely to be listed on a US. Exchange (via ADRs level or level 3). Finally, Our results show that cross-listing on US. Exchanges leads to higher market valuation of firms from civil law countries. However, it has no eflect on the valuation of firms from common law countries.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (266 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 224-245.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Reims Champagne-Ardenne. Bibliothèque universitaire. Section Droit-Lettres.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.