La possibilité de la philosophie : étude sur l'interprétation hégélienne d'Héraclite

par Antoine Cantin-Brault

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Thomas De Koninck et de Jean-Louis Vieillard-Baron.


  • Résumé

    L’intention de cette thèse est triple : 1/ comprendre qui est Héraclite pour Hegel et évaluer la place qu’occupe Héraclite dans le système hégélien; 2/ réfléchir à la pertinence actuelle de l’interprétation hégélienne de ce philosophe dénommé l’Obscur (ho skoteinos), même si l’on sait aujourd’hui que cette interprétation contient plusieurs difficultés philologiques; 3/ approfondir le thème du devenir à l’aide de ces deux grands philosophes. Héraclite est pour Hegel le commencement, il est celui qui ouvre le champ d’action de la philosophie. Plus précisément, par la mise en rapport de termes opposés (être et néant), il débute l’histoire de la philosophie en brisant l’identité parménidienne et débute aussi la philosophie elle-même, la Logique, en ce que son devenir expose l’être à son autodétermination, ce devenir qui présuppose sans le savoir encore la contradiction et qui anticipe l’infini véritable. Hegel nous rappelle donc qu’en Héraclite, au contraire de ce qu’en pense Heidegger qui retrouve en lui le silence de l’être, se trouve la différence, la séparation, la force du négatif qui permet le dire de la vérité; il n’est obscur que pour l’entendement, mais jamais pour la raison. Héraclite a aussi une autre pertinence pour Hegel, soit celle d’être un véritable penseur de la nature : le devenir saisi comme temps puis comme feu explique bien la mauvaise infinité naturelle, ce qui résume, en termes certes encore vagues, la pensée hégélienne de la nature. Bref, Héraclite ouvre la philosophie à sa vérité, cette vérité que Hegel a tenté de saisir en sa totalité

  • Titre traduit

    The possibility of philosophy : a study on the hegelian interpretation of Heraclitus


  • Résumé

    The purpose of this thesis is threefold: 1 / understanding who is Heraclitus to Hegel and assess the place of Heraclitus in the Hegelian system, 2 / reflect on the current relevance of the interpretation of this philosopher Hegel called the Obscure (ho skoteinos), although we now know that this interpretation shows several philological problems; 3 / deepen the theme of the becoming with these two great philosophers. Heraclitus is, for Hegel, the beginning, he is the one that opens the scope of philosophy. Specifically, by setting the connexion between opposite terms (being and nothingness), he began the history of philosophy by breaking the Parmenidean identity. He also began philosophy itself, the Logic, in that his becoming exposes being to self-determination, which presupposes, without clearly knowing about it, contradiction and even anticipates the true infinite. Hegel reminds us that in Heraclitus, contrary to what Heidegger thinks, which is that he found in him the silence of being, lies the difference, the separation, the force that allows the negative to express the truth; he is obscure to understanding, but never to reason. Heraclitus holds another relevance for Hegel, in that of being a real thinker of nature: becoming apprehended as time and fire elucidates the spurious natural infinite, which summarizes, in terms admittedly still vague, the thought of Hegel on Nature. In short, Heraclitus opens philosophy to its truth, this truth that Hegel has tried to capture in its totality

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (325 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. [320]-324

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. BU Lettres.
  • Non disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.