Etude chronométrique et électrophysiologique du contrôle des erreurs de programmation du mouvement chez l'homme

par Raghad Fadel

Thèse de doctorat en Sciences et techniques des activités physiques et sportives

Sous la direction de Camille-Aimé Possamaï et de Michel Audiffren.

Soutenue en 2010

à Poitiers .


  • Résumé

    Ce travail de thèse, qui repose sur l'utilisation de la méthode d'amorçage (Rosenbaum & Kornblum, 1982), a pour objectif de vérifier la validité du modèle paramétrique de Rosenbaum (1980, 1983) et de déterminer les processus impliqués dans le cas où on se trouve face à une situation imprévue. La question qui se pose concernant ces processus est, d'une part, de savoir si notre système sensori-moteur déprogramme la totalité de ce qu'il avait traité et reprogramme le nouveau mouvement indépendamment des programmes antérieurs, ou au contraire s'il ne reprogramme que les paramètres erronés en gardant une trace des anciens programmes et, d'autre part, de savoir si dans ce dernier cas, la reprogrammation partielle se fait de façon sérielle ou parallèle. Dans une série de trois expériences, différentes méthodes d'analyse ont été utilisées : analyse des distributions de temps de réaction, delta plots et fonction de précision conditionnelle (étude 1), analyse des essais erronés (études 1 et 2) et enfin l'électromyographie (EMG, étude 3). L'ensemble de ces méthodes permettait une analyse fine des processus de déprogrammation-reprogrammation du mouvement. Les résultats de l'étude 1 révèlent que la déprogrammation n'est ni partielle ni totale et que la reprogrammation n'est faite de façon ni sérielle ni parallèle ; ceux de l'étude 2 révèlent que les résultats obtenus dans la première étude ne sont pas dus aux contraintes biomécaniques liées au mouvement utilisé. Dans l'étude 3, l'enregistrement EMG a permis de distinguer deux catégories d'essais : purs-corrects et incorrects-corrects. Dans ces derniers, on observe des activités EMG partielles précédant l'activation EMG de la réponse correcte (ébauche d'erreur). Les résultats révèlent que la déprogrammation dans les essais purs-corrects est totale. De plus, l'analyse des erreurs (études 1, 2) et celle des ébauches d'erreurs (étude 3) révèlent des traces de la réponse préparée dans ces réponses erronées.

  • Titre traduit

    Chronometric and electrophysiological study of control of programming errors of movements in humans


  • Résumé

    This thesis, based on the use of the priming method (Rosenbaum & Kornblum, 1982), aims to verify the validity of the parametric model of Rosenbaum (1980, 1983) and to determine the processes involved when one is faced with a new unexpected situation. The question that arises regarding these processes is whether our sensory-motor system deprograms fully what was processed, and reprograms the required movement anew, regardless of previous programs, or whether it reprograms only the invalid parameters, keeping track of past programs. In this last case, another question is: Is the partial reprogramming serial or parallel? In a series of three experiments, different methods of analysis were used: distribution analysis of reaction time, delta plots and conditional accuracy functions (study 1), analysis of error trials (studies 1 and 2), and finally electromyography (EMG) (study 3). All these methods allow a precise analysis of the deprogrammingreprogramming process of the movement. Results of study 1 indicate that deprogramming is neither partial nor total and that the reprogramming is neither serial nor parallel. Results of study 2 revealed that the results of the study 1 are not due to biomechanical constraints related to the movement involved in the response. In the study 3, the EMG allowed to identify two categories of trials: pure-correct and incorrect-correct. In the latter there is a dual-activation, with the incorrect activation preceding the correct one. Results show that the deprogramming in pure-correct trials is total. Furthermore, the analysis of errors (studies 1, 2), and of incorrect-correct trials (study 3) revealed some traces of the prepared response in these erroneous response.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (144 p.)
  • Annexes : Bibliogr. 117 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. Section Sciences, Techniques et Sport.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.