L'économie informelle en Algérie, une approche par enquête auprès des ménages : le cas de Bejaia

par Youghourta Bellache

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Philippe Adair et de Madjid Djenane.

Soutenue le 31-10-2010

à Paris Est , dans le cadre de OMI - Organisation, Marchés, Institutions , en partenariat avec ERUDITE - Equipe de Recherche sur l'Utilisation des Données Individuelles Temporelles en Economie (laboratoire) .

Le président du jury était Gérard Duchêne.

Le jury était composé de Hamid Kherbachi.

Les rapporteurs étaient Chaïb Bounoua, Jean-Pierre Lachaud.


  • Résumé

    La croissance du secteur informel en Algérie fait de celui-ci une composante structurelle de l’économie. Les controverses, déjà anciennes, sur son rôle (dynamique, marginal, parasitaire) se poursuivent et témoignent de la complexité du phénomène. L’objet de notre thèse consiste à analyser le secteur informel en Algérie, selon la définition du BIT, afin de comprendre s’il s’agit d’un secteur dynamique ou d’un secteur de subsistance. Pour cela, nous avons réalisé une enquête représentative auprès d’un échantillon de 522 ménages dans la wilaya de Bejaia, soit près de 1000 actifs occupés. L’analyse en coupe instantanée des données de l’enquête, grâce à l’analyse factorielle des correspondances multiples et la régression logistique, a permis de cerner les caractéristiques saillantes des actifs (salariés et non salariés) du secteur informel et d’établir ainsi différentes typologies (informels purs vs. informels hybrides ; travailleuses à domicile couturières, sous-traitantes de pro duits alimentaires et prestataires de services) qui témoignent de son hétérogénéité (diversité des activités et des acteurs, degrés d’informalité variables, différenciation des revenus). L’analyse de la mobilité socioprofessionnelle des actifs informels met en évidence l’existence au sein du secteur informel d’une forte mobilité intra-sectorielle ascendante et une segmentation entre les micro-entrepreneurs non mobiles et les micro-entrepreneurs mobiles. Globalement, la faiblesse du capital humain, le faible niveau des revenus ainsi que la faiblesse des liens avec le reste de l’économie, tout en confortant la thèse de la segmentation entre les deux secteurs (formel et informel) et au sein du secteur informel lui-même, accréditent l’existence d’un secteur informel de subsistance.

  • Titre traduit

    Informal economy in Algeria, an approach by investigation near the households : case of Bejaia


  • Résumé

    The growing informal sector in Algeria has become a structural component of the economy. The old controversies on its role (dynamic, marginal or parasitic) are still going on and account for the complexity of the phenomenon. The subject matter of our thesis is to analyze the informal sector in Algeria, according to the ILO’s definition, in order to understand whether it is a dynamic or a subsistence sector. In this connection, we conducted a representative survey on a sample of 522 households in the wilaya of Bejaia, i.e. nearly 1000 employed workers. The cross-section analysis of the data, thanks to multivariate analysis (multiple correspondences) and the logistic regression, has identified the salient features of employees and self-employed of the informal sector. Thus, we distinguished various types (pure informal vs. hybrid informal; seamstresses, food sub-contractors and service providers homeworkers), which reflect its heterogeneity as regards the diversity of activitie s and actors, varying degrees of informality and income differentiation. The analysis of the informal workers’ mobility highlights strong intra-sectoral upward mobility within the informal sector and the segmentation between non-mobile and mobile self-employed. Low human capital and low income as well as weak linkages with the overall economy support the assumption of segmentation between the two sectors (formal and informal) as well as within the informal sector itself, but emphasize the existence of a large informal subsistence sector.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.