Un territoire de l’architecture : aMC et le renouveau de la culture architecturale en France (1967-1981)

par Jong Woo Lee

Thèse de doctorat en Architecture

Sous la direction de Jean-Louis Cohen.

Le président du jury était Françoise Very.

Le jury était composé de Jean-Louis Cohen, Jean-Louis Violeau.

Les rapporteurs étaient Jacques Lucan, Pierre-Alain Croset.


  • Résumé

    La thèse porte sur le renouveau de la culture architecturale, intervenu grâce à l'action d'un milieu de jeunes architectes français dans les années 1960 et 1970 qui sont devenus les acteurs principaux des Unités Pédagogiques d'Architecture et en ont fait le lieu de la refondation de l'enseignement de l'architecture et de la naissance de la recherche architecturale. La recherche prend pour support principal d'analyse la revue Architecture Mouvement Continuité publiée entre 1969 et 1981 par la SADG. Si la période traitée correspond d'abord à la vie de la revue, elle se réfère aussi à une histoire plus générale de la société française et de l'architecture contemporaine en France dans une période de changements profonds. En effet, l'intérêt principal de la revue vient du fait que son histoire se soit nouée avec les réalités extérieures complexes. Au coeur de ce renouveau culture, il y a un regard sur l'objet architectural, voire une redéfinition de celui-ci étroitement liée à la construction de l'identité de ces jeunes architectes. Les épisodes constituant l'histoire d'AMC illustrent le projet de ses acteurs d'él argir la discipline architecturale, en donnant une autre légitimité au travail de l'architecte. Ce projet a été élaboré principalement par le biais de la recherche historique, et ce dans le rapport étroit de deux pôles qui paraissent a priori opposés : "connaissance" et "projet" dont le rapport mutuel et productif est fondamental dans ce renouveau culturel

  • Titre traduit

    A territory of architecture : aMC and the renewal of architectural culture in France (1967-1981)


  • Résumé

    The research aims to understand the renewal of architectural culture, which occurred through the action of a circle of young French architects of the 1960s and 1970s. They have become the key players in the foundation of the Unités Pédagogiques d'Architecture and made the place of remaking architectural education and the birth of architectural research. Our research takes, as the main support of study, the architectural review Architecture Mouvement Continuité published by the SADG between 1967 and 1981. If this period corresponds to the life of the magazine, it also refers to the broad history of society and the contemporary architecture in France in the period of profound changes. Indeed, the main interest of the magazine is that his story is tied with external realities complex. In the middle of this cultural renewal, there is a reconsideration of the architectural object, even a redefinition of it closely related to the construction of the identity of those young architects. The episodes constituting the history of AMC illustrate the project of his actors to broaden the architectural discipline, giving a new legitimacy to the work of architect. This redefinition was done through historical researches – a review of the “Modern movement”, the history of social housing and early-urbanism in France - , in the close relationship of two poles that seem a priori opposed : "knowledge" and "project", whose productive mutual relationship is fundamental to the understanding this cultural renewal

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Pôle de Recherche et d'Enseignement Supérieur Université Paris-Est. Service de documentation.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.