Toward a better representation of housing demand : on the role of monetary and non-monetary costs in household residential strategies

par Nicolas Coulombel

Thèse de doctorat en Aménagement de l'espace, urbanisme

Sous la direction de Fabien Leurent.

Soutenue le 11-02-2010

à Paris Est , dans le cadre de École doctorale Ville, Transports et Territoires (Champs-sur-Marne, Seine-et-Marne ; 2010-2015) , en partenariat avec Laboratoire Ville, mobilité, transport (Champs-sur-Marne, Seine-et-Marne) (laboratoire) , Laboratoire Ville, Mobilité, Transports (LVMT) (laboratoire) et de Laboratoire Ville, Mobilité, Transports (LVMT) (laboratoire) .

Le président du jury était Jean-Claude Driant.

Le jury était composé de Fabien Leurent, Daniel J. Graham, Florence Goffette-Nagot.

Les rapporteurs étaient Alain Bonnafous, André De Palma.

  • Titre traduit

    Vers une meilleure représentation de la demande de logement : étude du rôle des coûts monétaires et non monétaires dans les stratégies résidentielles des ménages


  • Résumé

    Cette thèse étudie les stratégies résidentielles des ménages par l'angle des budgets logement et transport, incluant débours monétaires et budgets temps et distance dans le cas du transport. Elle vise à mieux cerner le rôle des contraintes budgétaires dans les choix résidentiels, notamment pour mieux représenter ces derniers en modélisation appliquée. Un état de l'art compare comment l'économie et les modèles d'interaction transport – usage du sol adressent la demande de logement. Ayant mis en évidence le manque de vision globale d'une part, et une tendance à une vision trop statistique et peu comportementaliste d'autre part, l'étude du rôle des budgets logement et transport tente de remédier à ces deux points. Ceci comprend deux temps : un empirique, via l'étude des budgets transport et logement des ménages franciliens et des implications quant aux stratégies résidentielles, suivi de l'analyse théorique d'une limitation de la dépense de logement ou de logement et de transport


  • Résumé

    This dissertation investigates household residential strategies using housing and transportation budgets, including outlays and daily travel time and distance in the case of transport. It aims to better understand the role of budget constraints in determining residential choices in order to obtain a clearer representation of these choices in applied modeling. A state of the art compares how housing demand is represented and analyzed in economics with land-use transport interaction modeling. Considering the lack of a comprehensive perspective on the one side and a tendency toward a purely statistical as opposed to a behavioral perspective on the other, our analysis of the role of housing and transport budgets intends to remedy both shortcomings.I examine housing and transport budgets in the Greater Paris Region and their implications for household residential strategies before evaluating the impact of limiting either housing or housing plus transport expenses using a theoretical model


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Communautés d’Universités et d'Etablissements Université Paris-Est. Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.