Interaction entre la voie Hedgehog et les hormones stéroïdiennes dans les cellules normales et cancéreuses de la prostate

par Nanour Sirab

Thèse de doctorat en Aspects moléculaires et cellulaires de la biologie

Sous la direction de Jean-Claude Kouyoumdjian.

Le président du jury était Alexandre de La Taille.

Le jury était composé de Jean-Claude Kouyoumdjian, Jacqueline Trouillas, Jérôme Guechot, Sylvain Loric.

Les rapporteurs étaient Jean Fiet, Pascal Eschwege.


  • Résumé

    Le cancer de la prostate (CaP) est le cancer le plus fréquent chez l'homme et représente la deuxième cause de mortalité par cancer. Cette pathologie est sensible aux androgènes des stades localisés aux stades métastatiques. Après le traitement des formes avancés de ce cIl est admit aujourd'hui que les androgènes seuls ne sont pas suffisants pour déclencher le cancer de la prostate. En effet, le rôle des œstrogènes dans la carcinogenèse prostatique est suggéré par plusieurs études. L'activation de la voie de signalisation Hedgehog (Hh) joue un rôle important dans le développement de plusieurs cancers, y compris le CaP. Une meilleure compréhension des mécanismes qui régulent l'activation de cette voie dans le CaP est nécessaire afin de définir de nouvelles stratégies thérapeutiques plus efficaces.Dans ce travail, nous mettons en évidence l'interaction entre la voie Hh et les hormones stéroïdiennes dans les cellules prostatiques. Nous avons observé : i) une activation de la voie Hh par l'œstrogène (sulfate d'œstrone (SE1)), atténuée par l'anti-œstrogène (ICI) et par l'inhibiteur de la voie Hh (KAAD-cyclopamine), ii) une régulation négative de la voie Hh par l'androgène (dihydrotestostérone (DHT)) et l'œstrogène (17β-œstradiol (E2)). Nous avons démontré que l'inhibition de la voie Hh induite par DHT et E2 est dépendante des récepteurs des androgènes (RA). Cependant, l'effet de SE1 sur la voie Hh pourrait être dépendante des récepteurs des œstrogènes (ER). Enfin, nous avons observé une inhibition de l'activité des RA par KAAD-cyclopamine. Les dérivés de cyclopamine pourraient donc représenter une nouvelle classe d'agents thérapeutiques ciblant le RA dans le cancer de la prostate. Une meilleure caractérisation des cibles potentielles de ces molécules semble être intéressante.

  • Titre traduit

    Hedgehog pathway ans steroid hormones interaction in normal and tumor prostate celles


  • Résumé

    Prostate cancer (PCa) is the most frequent male malignancy and the second most common cause of cancer-related death in men. This cancer is androgen sensitive in its development and progression to metastatic disease. Despite this, increasing evidence suggest that androgens alone are not able to induce PCa and estrogen signaling has a key role in prostate cancer progression. Hedgehog (Hh) pathway activation is important in the growth and development of various carcinomas including PCa. A better understanding of Hh pathway regulating mechanisms in PCa is important in order to identify new therapeutic strategies for this pathology. In this study we investigate the interaction between Hh pathway and steroid hormones in prostate cells. We showed: i) Hh pathway activation by the estrogen (estrone sulfate E1S), attenuated by the anti-estrogen (ICI) and by the Hh pathway inhibitor (KAAD-cyclopamine) ii) Hh pathway negative regulation by the androgen (dihydrotestostérone (DHT)) and the estrogen (17β-estradiol (E2)). Moreover, we showed that Hh pathway inhibition is androgen receptor (AR) dependent. However, E1S effect on this pathway might be estrogen receptor (ER) dependent. Finally, our results suggest that targeting AR signaling by cyclopamine derivatives could be promising therapeutic alternative in prostate cancer, which needs a further investigation.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Communautés d’Universités et d'Etablissements Université Paris-Est. Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.