La Mauritanie et la réglementation du commerce international depuis la signature des accords de Marrakech

par Cheikh Ahmadou Tidjane Aw

Thèse de doctorat en Droit public

Sous la direction de Alain Degage.

Soutenue en 2010

à Perpignan .


  • Résumé

    Au lendemain de son indépendance, la Mauritanie à l’instar des autres Etats développe des relations commerciales bilatérales et multilatérales pour subvenir à ses besoins économiques. Après avoir connu un régime de parti unique dans les années 60, la Mauritanie sous la pression des pays donateurs s’engage dans un processus démocratique avec l’adoption de la Constitution du 20 juillet 1991 et des élections multipartites intervenues ultérieurement. Cependant ces élections furent sans incidence réelle sur le développement du pays à cause de l’instabilité politique marquée par des coups d’Etat militaires paralysant le pays et décourageant l’investissement privé. En effet dans les rapports commerciaux internationaux , nous remarquons que la Mauritanie à l’image des autres PMA (pays moins avancés) est victime du système commercial multilatéral à cause précisément de la faiblesse structurelle de son économie. La mise en place de l’OMC le 1er janvier 1995 avait été saluée comme une avancée majeure pour les pays en développement en général et la Mauritanie en particulier. Le cadre multilatéral devait en théorie protéger les acteurs commerciaux les plus faibles et reconnaître la spécificité des besoins des pays en développement. Or ce sont les Etats les plus puissants qui tirent plus d’avantages du cadre multilatéral qui leur a permis jusqu’à maintenant d’imposer leurs lois aux pays du tiers-monde, Mauritanie comprise. Bref, malgré les déclarions prises par l’OMC, depuis sa création, celle-ci est une organisation au service des multinationales, d’où la donne actuelle : les pays riches deviennent de plus en plus riches et les pays pauvres s’appauvrissent davantage.

  • Titre traduit

    Mauritania and international business regulation since the singning of the Marrakech agreement


  • Résumé

    Shortly after its independance, Mauritania, following the example of other countries, developed commercial relations, both bilateral and multilateral to provide its economic needs. Having experienced a sole party political system during the 60’s, Mauritania under pressure from donor countries engaged in the process of adopting democraty with the introduction of a constitution in july 20, 1991 and multi-party elections occured sonn after. Horwever these elections had little effect on the political development of the country. A military coup d’état caused a period of instability which paralyzed the country and discouraged external investment. Indeed its international image in commercial terms was the same as other less advanced countries and it became a victim of the multilateral commercial system wich caused the structural weakness of its economy. The formation of the World Trade Organisation on the 1 st january 1995 was hailed as a major advance for developing countries, Mauritania in particular. The multilateral framework was, in theory, there to protect the weakest commercial countries and to recgnize the specific needs of developing countries. However, in reality the developed powers gained more advantage from the multilateral framework which has allowed them to impose their laws on the countries of third world, Mauritania included. In short in spite of declarations made by The World Trade Organisation, since its creation to the contrary, in reality it is an organisation which serves the multinationals. The rich coutries become increasingly rich and the poor contries increasingly poor.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (243 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 229-238. Notes biblogr.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Perpignan Via Domitia. Service commun de la documentation. Section Droit et Sciences économiques.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TD 2010 AW

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Droit, science politique,économie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFT 1388
  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : GM1251-2010-27
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.