Etude paléontologique des artiodactyles de la grotte Tournal (Bize-Minervois, Aude, France) : étude taphonomique, archéozoologique et paléoécologique des grands Mammifères dans leur cadre biostratigraphique et paléoenvironnemental

par Pierre Magniez

Thèse de doctorat en Préhistoire

Sous la direction de Henry de Lumley.

Soutenue en 2010

à Perpignan .


  • Résumé

    La grotte Tournal (Bize-Minervois, Aude, France) a livré des restes humains attribués à Homo neanderthalensis et Homo sapiens et une séquence culturelle moustérienne, aurignacienne et magdalénienne. La faune contribue à caractériser l’évolution des grands mammifères et les comportements des Néandertaliens et des Hommes « modernes » dans le contexte environnemental nord méditerranéen au Pléistocène supérieur. La paléontologie indique que les artiodactyles sont représentatifs du Pléistocène supérieur (biozone MNQ26). Les restes de bouquetin provenant des niveaux du stade isotopique 3 (OIS 3) sont attribués à Capra caucasica praepyrenaica. Ceux des niveaux de l’OIS 2 distinguent Capra pyrenaica. L’étude taphonomique montre des processus biostratinomiques et diagénétiques modérés sur les assemblages osseux mais il existe une grande variation entre la base et le sommet de la séquence. Les ensembles I et II subissent le plus d’altérations post-dépositionnelles non anthropiques. Les carnivores sont intervenus de manière primaire à l’OIS 3 et ont modifié secondairement les assemblages des occupations moustériennes et aurignaciennes. L’étude archéozoologique suggère des occupations néandertaliennes et aurignaciennes de courtes durées, à différentes périodes de l’année. Les occupations magdaléniennes sont saisonnières, du début de l’hiver au printemps. La chasse est orientée sur le couple cheval (E. Caballus) / renne (R. Tarandus). L’étude paléoécologique indique des variations d’humidité/sécheresse modifiant les biomes. La méthode du Variability Size Index (VSI) évoque une capacité d’acclimatation du renne. La variabilité des occupations humaines est reliée aux changements climatiques.

  • Titre traduit

    Palaeontological study of the artiodactls from Tournal cave (Bize-Minervois, Aude, France) : taphonomic, zooarchaeological and palaeoecological study of the large mammals in their biostratigraphic and palaeoenvironmental context


  • Résumé

    The Tournal cave (Bize-Minervois, Aude, France) has yielded remains of Homo Neanderthalensis and Homo sapiens as well as Mousterian, Aurignacian and Magdalenian cultural sequences. Faunal remains highlight large mammal evolution and Neandertal and modern Human subsistence patterns in the Northern Mediterranean environmental context. Palaeontological data from the Artiodactyls confirms a Late Pleistocene context (biozone MNQ26). Ibex remains correlated to oxygen isotope stage 3 (OIS 3) are attributed to Capra caucasica praepyrenaica, while those from levels correlated to OIS 2 may be characterised of Capra pyrenaica. Taphonomic study shows that bone assemblages have been affected by moderate biostratinomic and diagenetic processes with, however, variable conservation from the base to the top of the stratigraphy. Non-anthopic post-depositional alteration is more often observed in Units I and II. Carnivores sometimes gained primary access to bones during OIS 3 and secondarily accessed bones discarded by hominids from Mousterian and Aurignacian occupations. Archaeozoological study suggests that short-term Neandertal and Aurignacian occupations occurred during various seasons throughout the year while seasonal Magdalenian occupations took place from early winter to spring. Hunting often focused on Horse (E. Caballus) and Reindeer (R. Tarandus). Palaeoecological study highlights successive humid/dry variations causing habitat changes. The Variability Size index method (VSI) suggests that Reindeer had an important ecophenotypic adaptation capacity. Human occupation variability is linked to climate change.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (II-761-[62] p.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Perpignan Via Domitia. Service commun de la documentation. Section Lettres et Sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL 2010 MAG
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.