La problématique des libertés publiques et des droits de l'homme dans le droit protectoral : contriburion à l'histoire du Royaume du Maroc

par Khalid Chahdi

Thèse de doctorat en Droit public

Sous la direction de François-Pierre Blanc.

Soutenue en 2010

à Perpignan .


  • Résumé

    Dans quelle mesure les constructions juridiques du protectorat ont-elles contribué à la promotion des libertés fondamentales et quelles sont les difficultés rencontrées et les limites enregistrées en la matière, eu égard à l’antagonisme existant et subsistant entre la loi religieuse et la laïcité ? Cette problématique a fait l'objet d'une double approche : la première est chronologique et tente de retracer l’évolution des libertés publiques dans le Royaume Chérifien; la deuxième est analytique et traite des diverses réformes protectorales. Le questionnement est multiple : Comment le Maroc, au temps et après le protectorat, a-t-il encadré la protection des droits de l'homme et des libertés publiques ? Quelles sont les manifestations de cette protection ? Quelles sont les réalisations dans le domaine des droits de l’homme ? Quelles sont les difficultés rencontrées concernant l’intégration de la notion universelle de droits de l’homme, notamment lorsque ces droits ont trait à la liberté religieuse, aux droits de la femme et à la filiation servile ? Autant de questions auxquelles la thèse tente d’apporter quelques éléments de réponse.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (332 f.)
  • Annexes : Bibliographie f. 303-323

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Perpignan Via Domitia. Service commun de la documentation. Section Droit et Sciences économiques.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TD 2010 CHA
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.