Convergence réelle et nominale entre les pays du sud et de l'est de la Méditerranée et les pays du sud de l'Union européenne

par Florent Deisting

Thèse de doctorat en Economie

Sous la direction de Serge Rey.

Soutenue en 2010

à Pau .


  • Résumé

    Depuis plusieurs décennies les Pays du Sud et de l'Est Méditerranéen (PSEM) se sont engagés dans des processus de transformation qui se sont concrétisés par la mise en oeuvre de nombreux plans d'action (plans d'ajustement structurels,. . . ). Même si tous les pays n'ont pas atteint le même niveau d'avancement dans les réformes, on attend de ces politiques qu'elles favorisent le processus de croissance et de développement économique. Ces réformes ont accompagné un mouvement plus général de libéralisation des économies au niveau international. Dans cette perspective les PSEM n'ont pas fait exception. D'une part, dès les années 1950, les premiers accords Sud-Sud ont vu le jour ; d'autre part le partenariat Euro-méditerranéen, ou accord de Barcelone signé en 1995 entre 12 pays du Sud de l'Union Européenne (UE), a révélé l'importance des accords Nord-Sud. Les effets attendus de ces accords sont aujourd'hui assez bien cernés. Il s'agit en premier lieu d'accroître la taille des marchés, pour bénéficier d'économies d'échelle. En deuxième lieu, la diversification des échanges commerciaux par la suppression des tarifs dans l'accord régional (commerce intra-branche). Enfin, il s'agit d'opérer un processus de stabilisation monétaire, condition indispensable à un développement durable des pays. Dans cette perspective, l'objectif de ce travail sera d'analyser de manière approfondie le phénomène de convergence économique des PSEM et d'en déduire des propositions de réformes/politiques, économiquement efficaces mais aussi socialement acceptables, afin que les pays les moins avancés puissent opérer un mouvement de rattrapage. Pour traiter de ces dynamiques, on retiendra initialement un panel de 16 pays, représentatifs d'une zone méditerranéenne élargie.


  • Résumé

    For several decades the MENA's Countries engaged in processes of transformation which were concretized by the implementation of many action plans (plane of adjustment structural,. . . ). Even if all these countries did not reach the same level of advance in the reforms, one awaits these policies which they support the process of growth and economic development. These reformes accompanied a more general movement by liberalization of the economies to the international level. From this point of view the MENA did not make exception. On the one hand, as of the years 1950, the first South-South agreements were born ; in addition the Euro-Mediterranean partnership, or agreements today are rather well encircled. It is initially a question of increasing the size of the markets, to profit from economies of scale. In second place, the diversification of the commercial exchanges by the suppression of the tariffs in the regional agreement (trade intra-connects). Lastly it is a question of operating a process of stabilization monetary, essential condition with a sustainable development of the countries. From this point of view, the objective of this work will be to analyze thoroughly the economic phenomenon of convergence of the MENA and to deduce some from the political reform proposals, economically effective but also socially acceptable, so that the least advenced countries can make a movement of correction. To treat these dynamic ones, one will initially retain a panel of 16 countries, representative of widened a Mediterranean zone.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (256 p.)
  • Annexes : Notes bibliogr. Bibliogr. p. 234-252

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Pau et des Pays de l'Adour. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.