La représentation du réel dans quelques romans contemporains : les nouveaux réalistes

par Jackie Rubichon

Thèse de doctorat en Lettres modernes

Sous la direction de Jean-Gérard Lapacherie.

Soutenue en 2010

à Pau .


  • Résumé

    Les romans cultivant la confusion entre la réalité et la fiction représentent une tendance considérable de la littérature contemporaine. Or, celle-ci ne paraît pas en mesure de rendre compte de l’état du monde actuel qui semble déjà soumis à un amalgame du même ordre. Ainsi, certains récits appartenant, à des degrés divers, à l’autofiction sont pris en exemple car ils ont précisément pour caractéristique de mélanger les séquences fictives et les éléments faisant référence à l’histoire réelle de l’auteur/narrateur, celui-ci devenant le personnage fictif de sa propre histoire. De plus, le récit d’autofiction se réfère davantage à lui-même qu’à la réalité extérieure et l’accent est également mis sur le vécu personnel, ce qui ne permet pas une vision d’ensemble prompte à analyser les événements de manière distanciée. Nous abordons ensuite les sujets traités par les romanciers appelés ici les nouveaux réalistes dans le sens où ces derniers consacrent leurs récits respectifs à la représentation de la réalité au sein de la société occidentale contemporaine. L’adjectif qualificatif nouveau est justifié par le fait que ces romanciers rendent compte des changements politiques et économiques qui ont atteint la société depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale pour mettre en lumière le phénomène de fictionnalisation de la réalité actuelle. Nous montrons enfin que la représentation de cette réalité, qui apparaît de plus en plus trouble et dans laquelle les frontières se brouillent, passe, pour les écrivains réalistes contemporains, par une revalorisation de la médiation que constitue le langage et de la distance symbolique afin, grâce à la fiction, d’analyser avec recul le réel.

  • Titre traduit

    The representation of reality in several French contemporary novels : the neo-realists


  • Résumé

    Those novels which foment the confusion between reality and fiction reveal a strong tendancy to this in contemporary litterature. The latter, however, does not appear to account for the state of the world today which already seems to be under the influence of a similar amalgamation. In this way, some narratives appertaining, at varying levels, to autofiction are taken as examples since they contain precisely the characteristic of intermingling fictitious passages with facts relating to the author/narrator’s personal life, the narrator thus becoming the fictional character of his own story. Furthermore, the autofictional narrative refers more to itself than to the outside world, and emphasis is also placed on personal experience, thus preventing a view of life as a whole which would enable the analysis of events from a distance. Subsequently approached are subjects dealt with by novelists, referred to herein as neo-realists, meaning that these novelists devote their respective narratives to the representation of reality within contemporary western society. The qualitative adjective neo is justified by the fact that these writers account for the political and economic changes in society as from the end of the second world war in order to bring to light the phenomenon of fictionalization of existing reality. It is finally shown that the representation of this reality which appears to be more and more confused and in which the boundaries are becoming blurred undergoes, in the eyes of contemporary realist writers, a revalorization of the mediation which constitutes language and of the symbolic distance in order, thanks to fiction, to analyse reality with detachment.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (519 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 510-513

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Pau et des Pays de l'Adour. Service Commun de la Documentation. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.