Le corps, les représentations et les pulsions des meurtriers condamnés à mort : (Étude menée dans la prison centrale de Roumieh-Liban)

par Jocelyne El Bongi

Thèse de doctorat en psychologie clinique et psychopathologie

Sous la direction de Marianne Baudin.

Soutenue en 2010

à Paris 13 .


  • Résumé

    Cette recherche est menée auprès de 29 hommes meurtriers afin de mettre en lumière leur histoire de vie; comment est-ce qu'ils sont arrivés à commettre leurs crimes et donner la mort d'une part, et dans quel état attendent-ils leurs propre mort d’autre part ? Quelle est la dynamique entre le vécu du meurtrier dans le milieu carcéral d’un côté, et son fonctionnement psychique interne d’un autre côté. Quels sont donc les pôles organisateurs de la personnalité de ces meurtriers ? Comment se représentent-ils ? Quels sont leurs affects et leurs pulsions, après le passage à l'acte meurtrier?Quelles sont les réactions du corps en termes d’activité et de passivité dans le passage à l'acte criminel ? Telles sont les questions auxquelles ce travail tente d’apporter quelques réponses. La technique utilisée, est l’entretien semi directif et l'épreuve de Rorschach. Ainsi, il y a eu des entretiens avec ces vingt neuf hommes, puis l’analyse de leurs réponses d'une façon regroupée en thèmes, à partir desquels une étude a été créée. Ensuite, une étude approfondie de six cas a été faite. Les résultats des analyses obtenus rendent compte surtout de la grande influence de l’environnement dans le passage à l’acte du meurtrier ainsi que la mauvaise relation à l’objet… malgré ces deux registres communs à la plupart des criminels, les raisons profondes du passage à l’acte semblent singulières et uniques à chaque criminel.

  • Titre traduit

    The body, representations and impulses of murderers sentenced to death : (a study carried out in the central prison of Roumieh-Lebanon)


  • Résumé

    This research was conducted on 29 murderers in order to shed the light on the story of their life; How did they get to commit their crimes (give death) on one hand and how are they waiting for their own death (receive death penalty) on the other hand? The dynamics between the real life of a murderer in jail on one side and his interior psychological mechanism on the other side. What are the processes and poles organizing those murderers’ personality? How are they represented? What are their concerns and impulses after passing to the murderous act? What are the body’s reactions in terms of activeness and passiveness while passing to the criminal act firstly and waiting for his own death secondly? Those are the questions that this thesis is trying to find answers for. The technique used is the semi directive interview and Rorschach test; thus, interviews with twenty nine men were conducted, followed by the analysis of their answers within groups of themes based on which I created a study that served as an introduction to my clinical part. Later on, a thorough study of six cases (one case of every crime category) was carried out. Analysis results show before all the great influence of the environnement in the acting out of the criminal as well as bed object relation. Despite those two common registers, the deep reasons of the crime seem unique and singulars to each man.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol.(329 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 289-295

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 13 (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis). Bibliothèque universitaire. Section Droit/Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 2010 056
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.