Le tissage de la mythologie dans la Fantasy anglo-saxonne

par Chrystel Bourgeois

Thèse de doctorat en Littérature comparée

Sous la direction de Anne Larue et de Vincent Ferré.

Soutenue en 2010

à Paris 13 .


  • Résumé

    Dans cette thèse, nous abordons le problème de l’écriture d’un monde comme tissage métaphorique en nous intéressant aux œuvres de trois auteurs de Fantasy anglo-saxonne : J. R. R. Tolkien (The llord of the Rings, The Hobbit, The Silmarillon), C. S. Lewis (The Chronicles of Narnia) et J. K. Rowling (Harry Potter). Notre analyse porte sur la manière dont les auteurs tissent le monde de la subcréation, empruntant à la mythologie des éléments qu’ils réinsèrent à leur propre mythologie, fils mythologiques dont l’entrelacement donne du poids à l’univers de la Fantasy. Le processus de création, de construction d’un monde apparaît comme une activité complexe qui ne se limite pas à l’aspect narratif d’une histoire, mais repose sur divers paramètres, la superposition de multiples « couches de tissu » qui a une incidence sur la solidité de l’ouvrage finalisé. Dans notre travail, nous évoquons trois aspects de ce tissage « à plusieurs échelles » : la toile sur fond mythologique que les auteurs tissent pour apporter un cadre à la fiction, les motifs du mal ourdis sur toile de fond, puis les figures tisserandes, qu’elles soient représentées au sein du texte ou qu’elles se matérialisent sous la forme de l’auteur lui-même.

  • Titre traduit

    ˜The œweaving of mythology on the anglo-saxon Fantasy


  • Résumé

    In this thesis, we tackle the problem of the writing of a world as a metaphorical weaving, taking an interest in the works of three authors of anglo-saxon’s Fantasy. J. R. R. Tolkien (The Lord of the Rings, The Hobbit, The Silmarillion), C. S. Lewis (The Chronicles of Narnia) and J. K. Rowling (Harry Potter). Our analysis deals with the way the authors weave the world of subcreation, borrowing from mythology elements that they reinsert into their own mythology, mythological threads whom intertwining gives weight to the universe of Fantasy. The process of creation construction of a world, appears to be a complex activity which is not limited to the narrative aspect of a story, but rests upon various parameters, the superposition of multiple “lays of material” that has an incidence on the solidity of the finalized work. In our thesis, we evoke three aspects of this “several-scales” weaving : the mythological backdrop woven by the authors to give a setting to the fiction, the patterns of evil woven on this canvass, then the weaver figures, being represented within the text or being materialized under the form of the author himself.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol.(594 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 585-594

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 13 (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis). Bibliothèque universitaire. Section Droit/Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH 2010 049
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.