Sportives et musulmanes : des socialisations à l'épreuve du sport : normes sexuées et conditions d'accès de filles d'immigrés maghrébins à la pratique du football et de la gymnastique

par Charlotte Parmantier

Thèse de doctorat en Sciences du sport

Sous la direction de Catherine Louveau.


  • Résumé

    Si toutes les pratiques sportives ne sont pas considérées par l'islam comme aussi transgressives les unes que les autres, souvent les références à cette religion et à la « culture maghrébine » freinent ou remettent en question l'engagement des filles d'immigrés maghrébins dans certains sports. Nous avons, dans cette recherche, souhaité comprendre les raisons d'un engagement différencié dans deux activités sportives : l'une « masculine» - le football - dans laquelle ces jeunes filles sont proportionnellement plus nombreuses que les non-maghrébines, l'autre « féminine» - la gymnastique - dans laquelle elles sont très peu représentées. Nous avons posé comme hypothèse que la pratique d'un sport masculin, à l'image du football, pouvait être moins transgressive en raison d'une dimension esthétique et érotisée du corps moins présente qu'en gymnastique (Tilli, 2002). Il nous a fallu analyser les conditions sociales conduisant à la double inscription de ces filles dans une pratique sportive « sexuée» d'une part, et religieuse d'autre part, mais aussi repérer les dispositions construites dans les différentes instances de socialisation, hétérogènes et possiblement dissonantes (Lahire, 2005a). Nous avons questionné la transgression possible, dans le cadre d'une pratique sportive, des normes culturelles, religieuses et familiales, et en avons, corrélativement, évalué le niveau. L'enjeu de ce travail tient dans l'étude de l'impact des différentes formes de socialisation sur la construction des dispositions sexuées, sportives et religieuses de filles d'immigrés maghrébins inscrites dans une pratique sportive « masculine» ou « féminine» et des imeractions qui en résultent. Notre recherche s'est appuyée sur une enquête quantitative - étude statistique de noms relevés dans les fichiers informatiques des fédérations de gymnastique et de football et questionnaires proposés à des sportives licenciées - et une enquête qualitative basée sur des entretiens biographiques. La socialisation secondaire apparaît plus marquée chez les gymnastes du fait d'un engagement précoce dans l'activité sportive et ses effets les amènent à interroger, voire à remettre en question leur socialisation primaire. Pourtant, chez des footballeuses intégrant sur le tard des pratiques en club, les stratégies de « contournement » et les « bricolages identitaires » (Dubar, 2000) montrent également que le sport, instance de socialisation secondaire, vient parfois « contester» la socialisation familiale. La pratique sportive propose un espace de socialisation qui active et mobilise des dispositions spécifiques et permet aux filles de modifier leur positionnement vis-à-vis des normes sociales, sexuées, familiales et religieuses. La multiplicité et l'hétérogénéité des espaces de socialisation expliquent ainsi la possibilité d'un investissement conjoint des filles d'immigrés maghrébins dans une activité sportive fortement sexuée et une pratique religieuse plus ou moins assidue.

  • Titre traduit

    Sportswomen and muslims : socializations through sports : sexual standards and access conditions to practise soccer and gymnastics for girls of North African descent


  • Résumé

    All sports activities are not cosidered transgressions by Islam in the same way but often references to this religion and to the "north african culture" hinder or call into question the commitment of these girls, born to North African immigrants, to some sports. In this research, our aim was to understand the reasons for the differentiated commitment between two sports activities : one "masculine;" soccer, in which there are more proportionally girls of North African descent than non-North African ones. The other "feminine", gymnastics, in which girls of North African descent are less present than the other categories. The hypothesis that we put forward is that the practice of masculine sports, such as soccer, is seen as less of a transgression because the body is less aesthetic and eroticized than with gymnastics (TilJi, 2(J02). To this end, we analysed the social conditions that lead to the twofold commitment of these girls to a sports activity with sexual connotations on the one hand and to the religious practices on the other in order to focus on the different heterogeneous and possibly contradictory steps with regard to socialization (Lahire, 2005a). Concerning the practice of sports, we studied the possible transgression of cultural, religious, and family standards while assessing the level of transgression. The purpose of this research is to study the impact of the different aspects of socialization on the building of sexual, sports and religious predispositions among girls, born to North African immigrants, who practice sports that are viewed as masculine or feminine, and the resulting interactions. Our research is based on a quantitative study (statistical study of names collected from databases in the gymnastics and Soccer federations as well as questionnaires given to licensed sportswomen), but also based on a qualitative study by way of background interviews. Secondary socialization is more visible among gymnasts because of the practice of the sport early in life. The effects prompt them to question and even doubt their primary socialization. However, among female footballers who take up the sport within the context of a club later in life, strategies of "bypassing" and "identity tinkering" can be observed (Dubar, 2000) and show that sports, as a means of secondary socialization, often calls into question the primary family socialization. Sports activities provide an opportunity for socialization that puts into motion and mobilizes specifie dispositions allowing girls to adapt their status with regard to social, sexual, family and religious standards. The number and variety of areas of socialization show that there exists the possibility of a joint commitment, on the part of girls of North African descent, to a sports activity that has sexual connotations, and the more or less active practice of the religion.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (432 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.338-356.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sud (Orsay, Essonne). Bibliothèque des STAPS.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH 2010/4
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.